fbpx
Kapt Media
Africa

Zimbabwe : L’entraîneur intérimaire Norman Mapeza assume l’entière responsabilité de la performance désastreuse des Warriors à la CAN 2021

L’entraîneur intérimaire de l’équipe nationale de football du Zimbabwe, Norman Mapeza, a déclaré qu’il assumait l’entière responsabilité de l’échec des Warriors à se qualifier pour le prochain tour des 16 nations de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 au Cameroun.

Dans une interview exclusive avec la télévision nationale, Mapeza a admis que les Warriors auraient pu se qualifier pour le prochain tour s’ils avaient utilisé les nombreuses occasions qu’ils ont gâchées contre le Sénégal et le Malawi.

Lors de son premier match au Cameroun, le Zimbabwe a perdu 1-0 contre le Sénégal grâce à un penalty à la dernière minute du match. Cela a donné aux Lions de la Teranga trois points pour mener les équipes du groupe B, qui comprenait également le Malawi et la Guinée.

Le Zimbabwéen Kelvin Madzongwe a concédé un penalty avec une main dans la surface de réparation et le droitier sénégalais Sadio Mané a transformé le penalty d’un tir puissant dans le coin inférieur gauche du filet.

« J’ai dit à mon équipe de ne pas paniquer dans les dernières minutes du match. Ils ont très bien joué, mais la chance n’était pas de notre côté », a déclaré Mapeza.

Mapeza

Mapeza, qui entraîne le FC Platinum à domicile, a déclaré à aux médias que son équipe avait déçus beaucoup de monde lors de la défaite contre le Malawi (2-1), alors que les fans de football zimbabwéens pensaient que l’équipe des Malawites était une promenade de santé pour les Warriors.

Les Warriors ont été les premiers à marquer à la 38ᵉ minute quand Onismor Bhasera a délivré un centre éloquent, qui a été dirigé dans le centre supérieur du but par Ishmael Wadi.

Les Flames ont égalisé à la 43e minute de la première mi-temps lorsqu’un centre de Francisco Madinga a trouvé un Gabadinho Mhango démarqué, qui a envoyé un tir du pied droit devant le gardien de but zimbabwéen. Les Flames ont pris l’avantage à la 58e minute lorsque Mhango a inscrit son deuxième but.

Mapeza (50 ans) a fait l’objet de vives critiques de la part des amateurs de football pour avoir laissé sur le banc le joueur polyvalent de l’AFC Bournemouth, Jordan Zemura, avant de faire entrer le défenseur gaucher à la 67e minute alors que les Warriors étaient déjà menés 2-1 par les Flames.

Bien qu’ayant perdu les deux premiers matchs, l’équipe de Mapeza s’est battue comme des abeilles enragées et a battu la Guinée 2-1 lors de leur dernier match du groupe B. La tête de Knowledge Musona à la 26ᵉ minute, sur un centre de Never Tigere, a donné l’avantage aux Warriors. Juste avant la mi-temps, Kudakwashe Mahachi a ajouté un autre but pour porter le score à 2-0 à la 43ᵉ minute.

Le but de consolation de la Guinée est intervenu à la 49e minute lorsque Naby Keita a trouvé le chemin des filets d’un tir du pied gauche depuis l’extérieur de la surface.

« Nous sommes allés au Cameroun avec l’objectif d’aller au deuxième tour. Bien sûr, je suis l’entraîneur, j’assume la responsabilité. Je ne peux blâmer personne », a déclaré Mapeza.

Mapeza

À la question de savoir s’il va continuer à être l’entraîneur des Warriors, l’ancien joueur de la Dream Team a répondu : « Ecoutez, ce n’est pas moi qui me suis nommé entraîneur de l’équipe nationale. Ce sont les personnes qui m’ont mis à cette place qui prendront la décision. »

Mapeza a déclaré que son contrat avec la Zimbabwe Football Association (Zifa) consistait à emmener l’équipe nationale de football aux matchs de la CAN.

« Nous sommes de retour à la maison. Mon contrat a pris fin parce que nous ne participons plus aux jeux de la CAN », a expliqué Mapeza, notant que son avenir avec l’équipe nationale de football sera décidé par les autorités du football zimbabwéen.

Mais le conseil d’administration de la Zifa a été suspendu en novembre 2021 par la Commission des sports et des loisirs pour abus présumé de fonds publics.

Le conseil d’administration de la Zifa, dirigé par Felton Kamambo, nie ces allégations.

La Fifa, l’instance dirigeante du football international, a ordonné à la Commission des sports et des loisirs de réintégrer le conseil d’administration de la Zifa avant le 3 janvier 2022, et a menacé de bannir le Zimbabwe du football international si le conseil d’administration n’était pas réintégré dans le délai qu’elle a fixé.

La Fifa n’a fait aucun commentaire immédiat sur le sort du football zimbabwéen.

En dépit de la situation politique dans laquelle se trouve le football zimbabwéen, Mapeza a déclaré qu’il était temps pour le Zimbabwe de regarder vers l’avenir et de trouver des moyens de construire une équipe nationale forte, capable de participer à n’importe quel tournoi et de ramener les résultats souhaités.

Related posts

Coupe du monde de Beach soccer : Le Sénégal bat le champion et rejoint les quarts de finale

Armense Nya

RDC : Collision entre un motocycliste et un avion Congo Airways sur la piste d’atterrissage

Franklin NIMPA

Hugo Broos : un atout pour les Bafana Bafana

Franklin NIMPA

CAN 2021 : L’Éthiopie déjà au Cameroun

marie Lisette Zogo

Mali : Les élections se tiendront dans les meilleurs délais sous les conditions de la CEDEAO

Franklin NIMPA

Nigeria : Le président Buhari limoge deux ministres

Franklin NIMPA

Leave a Comment