fbpx
Kapt Media
Economy

Victoria Oil décroche une extension de licence pour Matanda

La société camerounaise Victoria Oil & Gas a annoncé jeudi que sa filiale à part entière Gaz du Cameroun (GDC) a reçu, en tant qu’opérateur, l’approbation du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique pour l’extension de la licence du bloc Matanda.

La société cotée sur l’AIM a déclaré que la phase d’exploration de la licence a été prolongée d’un an à partir du 17 décembre 2021, avec l’approbation ministérielle et l’arrêté associé.

GDC s’est vu attribuer 75% de la propriété et est devenu l’opérateur du PSC de Matanda en décembre 2018, Afex Global détenant les 25% restants.

La Société Nationale Des Hydrocarbures (SNH) détenait un droit de back-in de 25% après l’octroi d’une licence d’exploitation.

La société a déclaré que le bloc Matanda de 1 235 kilomètres carrés était adjacent à la concession Logbaba de GDC, avec plusieurs options de monétisation pour les découvertes de gaz.

Son estimation des ressources potentielles est restée inchangée par rapport à ses rapports précédents, soit 1 196 milliards de pieds cubes de gaz dans la licence Matanda onshore – la zone d’intérêt initial.

Les résultats d’une évaluation « rigoureuse » des perspectives, y compris une pondération importante des éléments environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) du site et de l’opération, ont conduit à la sélection de la perspective Marula pour le premier puits, étant la plus grande des perspectives terrestres d’âge tertiaire avec une ressource prospective Pmean non risquée estimée en interne de 69 milliards de pieds cubes, et plus de 40% de chances géologiques de succès.

L’utilisation de l’évaluation de l’impact environnemental et social, associée à l’ajout des questions ESG au tableau d’évaluation des perspectives, a permis de choisir un emplacement de puits situé sur des terres de plantations en fin de vie appartenant au gouvernement, à plus de trois kilomètres de toute habitation.

Le site était également éloigné des zones de forêts de mangroves vulnérables, que les défenseurs de l’environnement s’efforcent de protéger dans les zones côtières du bloc Matanda.

Vendredi, Victoria a déclaré qu’un grand nombre d’articles à long délai de livraison avaient été commandés et qu’une liste restreinte de huit appareils de forage adéquats avait été établie, qu’un appel d’offres avait été lancé et que les offres devaient être remises au début de l’année prochaine.

La société a déclaré que la profondeur totale du premier puits serait inférieure à 1 300 mètres, ajoutant qu’il serait vertical et qu’un appareil monté sur remorque de « puissance modeste » serait donc suffisant.

Étant donné qu’il n’y a pas d’autres opérations de forage à terre au Cameroun, l’appareil devra être acheté à l’étranger.

Victoria a déclaré que le calendrier actuel prévoyait une date de forage au deuxième trimestre 2022, sous réserve de la finalisation des coûts et de la disponibilité des fonds nécessaires.

« Nous sommes extrêmement heureux d’avoir obtenu cette prolongation d’une année supplémentaire et, une fois encore, nous remercions le ministre et le SNH d’avoir accéléré cette prolongation », a déclaré le directeur général. Le premier puits se situera dans la zone onshore hautement prospective, où des puits voisins dans une zone similaire dans la licence contiguë de Bomono ont subi des tests de puits prolongés et ont considérablement dé-risqué ces zones moins profondes. »

Roy Kelly

Kelly a déclaré qu’il était « particulièrement satisfait » du rôle joué par l’équipe ESG de la société pour influencer le choix de l’emplacement du puits, en tenant compte des habitats humains et naturels autour du site du puits.

« Nous sommes confrontés à notre défi habituel de mobiliser des équipements de forage terrestre dans le pays, mais la plupart des appareils de forage de notre liste restreinte se trouvent dans la région. »

Roy Kelly

Related posts

Cryptomonnaie : Le Salvador fait du bitcoin sa monnaie légale

marie Lisette Zogo

Maersk remporte un contrat FSO au Cameroun

Franklin NIMPA

Mali : « Nous suspendons l’ensemble du plan et procédons à un examen clair » a déclaré le ministre danois du Développement

marie Lisette Zogo

Inter-Milan : André Onana un gardien qui vaut de l’or

marie Lisette Zogo

Leave a Comment