fbpx
Kapt Media
Technology

Une femme écope de six mois de prison pour avoir utilisé une version piratée du système d’exploitation Windows

Selon les rapports, la femme utilisait une version pirate de Windows OS sur certains appareils de son établissement.

Soulignons que la femme en question n’utilisait pas la version piratée pour son usage personnel. Au contraire, il a été prouvé que la femme utilisait la version piratée du système d’exploitation Microsoft Windows et d’Office sur les ordinateurs utilisés pour ses besoins officiels.

L’établissement, situé à Madrid, proposait des appels téléphoniques internationaux. Plus important encore, il faut considérer que le crime a été découvert bien plus tôt en 2017. Cependant, la procédure judiciaire s’est poursuivie pendant ces années.

Même si elle s’est présentée au tribunal à de multiples reprises ces dernières années, la sentence a été annoncée récemment. En plus de passer six mois en prison, la femme doit payer une amende d’environ 4 400 dollars, indiquent les rapports.

En plus de cela, le tribunal a demandé à la femme de payer à Microsoft le prix équivalent à deux licences de Microsoft Windows. Le verdict va dans le sens des méthodes prises pour prévenir les tendances à la violation des droits d’auteur et au piratage.

Mais surtout, c’est la première fois qu’une personne en Espagne est condamnée à une peine de prison pour piratage de logiciels. Même si le verdict a été rendu tardivement, il s’agit d’une étape importante pour le géant technologique à bien des égards. Au moins, la société peut utiliser ce verdict comme une référence pour de futures poursuites.

Il reste à savoir si la société ciblera les utilisateurs personnels qui n’utilisent pas le système d’exploitation Windows pour des besoins commerciaux. D’autres entreprises ont tendance à engager des actions en justice contre les applications commerciales du piratage tout en laissant les scénarios d’utilisation personnelle.

Related posts

Cameroun : Cybersécurité/cybercriminalité – des spécialistes de ce domaine abordent les points positifs et négatifs

Franklin NIMPA

Twitter : Bientôt la levée des sanctions au Nigeria

marie Lisette Zogo

Hi tech : Des entreprises technologiques africaines, un réseau de technologies éducatives et des incubateurs s’associent pour lancer des espaces technologiques 5G dans toute l’Afrique

Franklin NIMPA

Cameroun : 100 bus équipés de caméras de surveillance

Armense Nya

Cameroun : Signature d’un accord avec un fournisseur ivoirien pour la mise en place d’un système de visas biométriques

Franklin NIMPA

Leave a Comment