fbpx
Kapt Media
World

Une centaine de Palestiniens tués à Gaza et 13 soldats israéliens tués lors d’un dimanche sanglant

Selon certains médias, au moins 100 Palestiniens et 13 soldats israéliens ont été tués dimanche 16 mai.

Le Conseil de sécurité des Nations unies devait tenir une réunion d’urgence sur la situation à Gaza à 1 h 30 GMT lundi, à l’appel du président palestinien Mahmoud Abbas, alors que les dirigeants régionaux se sont réunis à Doha pour des pourparlers urgents sur le cessez-le-feu.

Selon certaines indications, le nombre de morts palestiniens est passé à 438 au cours de la journée la plus sanglante à Gaza depuis cinq ans. Un porte-parole des services d’urgence de l’enclave a déclaré que plus d’un tiers des victimes étaient des femmes et des enfants.

L’armée israélienne aurait déclaré que 13 soldats avaient été tués à l’intérieur de Gaza au troisième jour d’une importante opération terrestre, portant à 18 le nombre de soldats tués depuis le lancement de l’opération terrestre jeudi soir.

Il s’agirait du plus grand nombre de soldats israéliens tués au combat depuis la guerre du Liban en 2006.

Selon un article de l’Associated Press (AP), une ligue de nations musulmanes a exigé dimanche qu’Israël mette fin aux attaques tuant des civils palestiniens, alors que de violents combats l’opposent au Hamas dans la bande de Gaza, et que des fissures apparaissent entre les pays quant à leur reconnaissance d’Israël.

Il semblerait que la déclaration de l’Organisation de la coopération islamique, composée de 57 pays, s’inscrive dans la droite ligne des déclarations précédentes du groupe basé en Arabie saoudite, notamment en soutenant l’appel lancé depuis des décennies aux Palestiniens pour qu’ils aient leur propre nation avec Jérusalem-Est comme capitale.

« Le massacre d’enfants palestiniens aujourd’hui fait suite à la prétendue normalisation », a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif. « Ce régime criminel et génocidaire a prouvé une fois de plus que les gestes amicaux ne font qu’aggraver ses atrocités. »

Mohammad Javad Zarif

Dans sa déclaration, l’Organisation de la coopération islamique a appelé Israël à respecter l’accès des musulmans à la mosquée Al-Aqsa, le troisième site le plus sacré de l’islam, et à empêcher les colons d’expulser de force les familles palestiniennes de leurs maisons.

« La détresse du peuple palestinien est la plaie saignante du monde islamique aujourd’hui », a déclaré le ministre afghan des Affaires étrangères, Mohammad Haneef Atmar.

Mohammad Haneef Atmar

Cependant, lors de la réunion par vidéoconférence, certains délégués auraient plutôt tourné leur fusil d’épaule vers des pays comme le Bahreïn, le Maroc, le Soudan et les Émirats arabes unis, des nations musulmanes qui ont conclu des accords de normalisation l’année dernière pour reconnaître Israël. Alors que l’Égypte et la Jordanie avaient déjà conclu des accords de paix, les partisans des Palestiniens ont reproché aux nouveaux pays de reconnaître Israël avant la formation d’un État palestinien indépendant.

Le rapport publié par la presse indique que les violences de la semaine dernière ont été parmi les pires à travers Israël et le territoire palestinien depuis la guerre de 2014 à Gaza, avec des militants qui ont lancé des missiles et Israël qui a pilonné de tirs nourris la bande côtière sous blocus où vivent deux millions de personnes. Au moins 188 Palestiniens ont été tués à Gaza et 1 230 personnes ont été blessées. Huit personnes ont été tuées en Israël, rapporte la presse israélienne.

Related posts

Annecy 2021 : Le plus grand festival du film d’animation mets l’Afrique à l’honneur

marie Lisette Zogo

Israël: Une bousculade lors d’un pèlerinage orthodoxe fait des dizaines de morts

marie Lisette Zogo

Joe Biden dit ne vouloir envoyer aucun soldat américain en Ukraine

Franklin NIMPA

Haïti : Assassinat du président Jovenel Moïse

marie Lisette Zogo

Guerre en Ukraine : Dix diplomates russes expulsés de la Bulgarie.

marie Lisette Zogo

Biden défend le retrait des États-Unis d’Afghanistan malgré la panique à Kaboul

Franklin NIMPA

Leave a Comment