fbpx
Kapt Media
Culture

Un journaliste nigérian-camerounais remporte le deuxième prix Barbara Blake-Hannah

La deuxième remise du prix britannique Barbara Blake-Hannah (BBH), qui porte le nom de la journaliste jamaïcaine chevronnée, a été décernée à Aniefiok Ekpoudom, écrivain pour les publications The Guardian, British Vogue et GQ.

Ekpoudom, né en Grande-Bretagne de parents nigérians et camerounais, succède au Jamaïcain d’origine britannique Kuba Shand Baptiste, premier lauréat de ce prix destiné à égaliser les chances dans le journalisme britannique, qui a largement exclu les Noirs et les minorités.

Parmi les travaux d’Ekpoudom qui lui ont valu le prix 2021, citons un article paru dans l’édition spéciale du Guardian, dont le réalisateur Steve McQueen était l’éditeur invité, une interview de la chanteuse Celeste pour le magazine britannique GQ en mai et un article spécial sur les immigrants africains fuyant la guerre civile.

« Je ne centre pas mes articles sur les seuls thèmes du racisme, mais je cherche plutôt à approfondir les histoires de la communauté, de la perte, de la musique et autres qui se sont déroulées dans de nombreux coins méconnus du Royaume-Uni, et à examiner les différentes nuances de la vie noire », a-t-il déclaré.

Aniefiok Ekpoudom

Le BBH Award, qui a été remis à la fin du mois dernier, a vu le jour en 2020 après qu’une jeune journaliste britannique noire, Bree Johnson-Obeng, a découvert par hasard une histoire intrigante remontant à 54 ans, révélant que Blake-Hannah, la première journaliste noire à l’écran en Grande-Bretagne, avait été renvoyée de son poste sur Thames Television, en raison de plaintes de téléspectateurs blancs racistes.

Au même moment, la Press Gazette cherchait à améliorer la diversité dans les candidatures aux British Journalism Awards. Elle a immédiatement accepté la suggestion de Johnson-Obeng – qui avait interviewé Blake-Hannah sur Sky News au sujet de son licenciement neuf mois après avoir marqué l’histoire britannique en 1968 – de créer un prix en son honneur.

The Gazette, le principal magazine britannique en ligne consacré au journalisme, a donné le nom de Blake-Hannah à l’un de ses British Journalism Awards afin de récompenser « le meilleur écrivain prometteur issu d’une minorité ».

Les candidatures des journalistes non-blancs et des femmes qui n’ont pas de publication pour soutenir leur candidature étaient gratuites, grâce à Google. Le prix comprend un trophée et un voyage tous frais payés en Jamaïque, offert par l’office du tourisme de ce pays.

Related posts

Nollywood: « Aki and Paw paw fait son grand retour au cinéma ce décembre

marie Lisette Zogo

Urgent : Décès de l’artiste Nkotti François

marie Lisette Zogo

Nécrologie : Décès de l’artiste congolais de la rumba, Général Defao, à 62 ans.

Franklin NIMPA

People : Quand Coco Argentée s’attire les foudres des Bamilékés

marie Lisette Zogo

The Voice Afrique kids 2021 : Sidiki Diabaté, un jury pas très apprécié

marie Lisette Zogo

Patrimoine national : Le monument du cinquantenaire des armées à Youpwe, inauguré ce 15 juillet 2021

marie Lisette Zogo

Leave a Comment