fbpx
Kapt Media
Economy

Réalisation de la ligne de transport d’électricité Nyabizan-Yaoundé au Cameroun prévue pour le mois de septembre

Dans une récente session plénière spéciale de l’assemblée nationale du Cameroun, Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l’eau et de l’énergie (MINEE) a fait le point sur le projet de centrale hydroélectrique de 225 kV de Memve’ele. Il a indiqué que la construction de la ligne de transmission d’électricité Nyabizan-Yaoundé sera achevée en septembre de cette année (2021).

M. Essomba a expliqué que seuls 5 kilomètres sur les 270 kilomètres de la ligne n’étaient pas encore construits. Une fois achevée, la ligne permettra à l’État ouest-africain d’économiser une somme d’argent substantielle, actuellement utilisée pour l’achat de carburant.

Il y a deux ans, le MINEE a fait état de près de 50 millions de dollars de recettes entre avril 2019, date de la mise en service de la centrale de Memve’ele, et septembre 2020. Il s’agissait d’une combinaison des coûts de carburant économisés en raison de la suspension des activités des centrales thermiques d’Ahala, d’Oyom Abang et de Mbalmayo, et des revenus que le gouvernement a tirés de l’exploitation du barrage de Memve’ele par le biais de la Société de développement de l’électricité (SDE) du Cameroun pour les droits d’eau.

Présentation de la centrale hydroélectrique de Memve’ele

Située à Nyabizan sur la rivière Ntem dans la région du Sud du Cameroun, à environ 300 km de Yaoundé, la centrale hydroélectrique de Memve’ele est l’une des plus grandes du pays d’Afrique de l’Ouest.

Son barrage en terre de 20 mètres de haut contient un réservoir de 19 millions de m3 d’eau qui est acheminé par un canal vers la centrale pour la production d’énergie. Les autres caractéristiques du barrage comprennent un canal d’amenée, une tour de prise d’eau, un barrage secondaire, un camp d’habitation pour le personnel de la centrale, un barrage en terre homogène, un tunnel de fuite et une sortie de fuite.

La centrale hydroélectrique de Memve’ele, qui devrait fournir suffisamment d’énergie pour résoudre le déficit en électricité dans la partie méridionale du Cameroun, est construite par l’entreprise chinoise de construction de génie civil Synohydro.

L’ensemble du projet est cofinancé par la Banque africaine de développement (BAD), le gouvernement camerounais et l’Exim Bank of China.

Related posts

Banque mondiale : La collaboration avec le Mali reprend son cours

Franklin NIMPA

Cameroun – Brasseries : Un nouveau produit proposé au camerounais

marie Lisette Zogo

Cameroun : Deux grues Gottwald pour la gestion du port autonome de Douala

Franklin NIMPA

Pénurie de blé : Les autorités camerounaises rejettent la faute de cette pénurie sur la guerre entre la Russie et l’Ukraine

Franklin NIMPA

UK Export Finance fournit 113 millions de livres sterling pour soutenir les travaux routiers au Cameroun et stimuler le commerce bilatéral

Franklin NIMPA

Des efforts déployés par l’Église pour mettre fin à la corruption au Cameroun

Franklin NIMPA

Leave a Comment