fbpx
Kapt Media
Africa

RDC : Collision entre un motocycliste et un avion Congo Airways sur la piste d’atterrissage

Un Dash 8-400 de Congo Airways atterrissait samedi à l’aéroport Luano de Lubumbashi lorsqu’il a heurté un motocycliste qui traversait la piste. Les pneus de l’avion ont été endommagés, mais la moto a été détruite. Les 18 passagers et les cinq membres d’équipage à bord vont bien, mais le motocycliste a été transporté à l’hôpital pour des blessures graves.

Samedi, Congo Airways effectuait son vol régulier de Mbuji-Mayi à Lubumbashi en République démocratique du Congo, avec un DHC Dash 8-400 immatriculé 9S-AAN. Il atterrissait à Lubumbashi vers 19 h 15 heure locale, lorsqu’il a heurté un motocycliste sur la piste.

Le motocycliste traversait la piste à ce moment-là et a été grièvement blessé, selon l’Aviation Herald. Sans surprise, la moto qu’il conduisait a été détruite dans l’accident.

Heureusement, les 18 passagers et les cinq membres d’équipage qui se trouvait à bord du Dash 8 n’ont pas été blessés. Cependant, l’avion a subi des dommages importants. Des photographies partagées en ligne montrent des dégâts importants sur les pneus, tandis que d’autres images montrent le nez de l’appareil détruit.

L’appareil était un DHC-8-Q400 âgé de 11 ans, qui a précédemment opéré pour Air Niugini de 2010 à 2016. Il est entre les mains de Congo Airways depuis 2016. Il est l’un des deux seuls Dash 8 exploités par la compagnie aérienne, qui sont complétés par deux A320-200.

Représentant 25 % de l’ensemble de sa flotte, le Dash est un avion critique pour Congo Airways. La compagnie aérienne a publié un communiqué hier indiquant qu’elle prévoit d’entreprendre les réparations de l’avion de façon imminente.

Enquête et comité lancés

Le jour suivant l’incident, le Ministère des Transports de la RDC a publié un avis concernant l’incident.

L’avis indique qu’une réunion s’est tenue le dimanche 15 août pour discuter de l’incident. Plusieurs directeurs de haut niveau travaillant au sein de l’autorité de l’aviation ont assisté à la réunion, qui a établi un plan d’action à suivre.

Selon l’avis, plusieurs incidents similaires se sont produits à Luano dans le passé, mais aucune mesure ferme n’a été prise à ce jour pour empêcher que de futurs accidents ne se produisent. Pour faire face à ce problème, le ministère des Transports met en place un comité chargé de déterminer ce qui s’est passé et pourquoi, et de proposer de nouvelles mesures pour améliorer la sécurité de l’aéroport à l’avenir.

En outre, le Ministère mettra en place un comité pour créer, former et superviser une commission nationale de sûreté de l’aviation civile. Une enquête complète sur le crash de Congo Airways est également en cours. Dans un communiqué, le Ministère a déclaré,

« Dans l’immédiat, sous la diligence de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, la commission d’enquête mise en place au Ministère des Transports, des Voies de Communication et du Désenclavement, s’emploie à lancer des investigations pour déterminer les failles administratives et sécuritaires à la base de ce malheureux événement, afin d’établir les responsabilités. »

Congo Airways est une compagnie aérienne publique que le gouvernement souhaite développer à l’avenir. Elle a commandé quatre jets Embraer – deux E190-E2 et deux E195-E2 – et a récemment signé un partenariat stratégique avec Kenya Airways pour coordonner les itinéraires, la capacité, la maintenance des appareils et la formation.

Related posts

Tchad: Mahamat Idriss Déby Itno, le vaillant guerrier

marie Lisette Zogo

Mali : Décès de l’ex-Premier ministre sous assistance médicale

Franklin NIMPA

Cameroun : Manque de potentiel en matière de politique étrangère en Afrique

Franklin NIMPA

Algérie : Islam Slimani grave son nom dans l’histoire du football algérien

marie Lisette Zogo

Zambie : Une femme est élue à la tête du parlement

Franklin NIMPA

CAN Volleyball : Que de bonnes nouvelles pour l’équipe masculine du Cameroun

marie Lisette Zogo

Leave a Comment