fbpx
Kapt Media
Africa Society

RCA construit son port à MONGOUMBA sur le corridor fluvial BRAZZAVILLE-BANGUI

Pour réduire sa dépendance au port de Douala et de Kribi, la RCA lance les travaux de construction du port de Mongoumba sur le corridor fluvial Brazzaville-Bangui. C’est une étape de la transnationale Congo-RCA – Projet d’aménagement de la route Gouga-Mbaiki Bangui et d’amélioration de la navigation sur le corridor fluvial Brazzaville-Bangui – P-Z1-D00-047. Ce corridor lui permettra d’atteindre directement le port de Brazzaville.

La construction du port de Mongoumba fait partie du Programme d’aménagement du corridor routier Ouesso – Bangui – N’djamena et d’amélioration de la navigation fluviale sur le fleuve Congo et ses affluents Oubangui et Sangha. Ce programme fait partie du premier programme prioritaire du PDCT-AC et du Plan d’Action Prioritaire (PAP) du PIDA en Afrique centrale. En effet, les nécessités de regroupement et d’intégration consécutives à la politique de mondialisation ont amené les pays africains en général et ceux de l’Afrique Centrale en particulier, à développer des réseaux de communications susceptibles de favoriser le commerce sous-régional, après avoir longtemps réfléchi sur la mise en œuvre d’une stratégie commune de développement. La première phase du programme, pour ce qui concerne le Volet Fluvial en RCA porte sur l’aménagement et l’équipement d’un nouveau port à Mongoumba, y compris toutes les servitudes y associées. La construction du port de Mongoumba est une réponse aux démarches des Chefs d’ Etat des quatre pays du Congo, la RCA, la RDC et Tchad, sous l’égide de la CEEAC, en décembre 2017 qui ont sollicité les concours de la Banque, pour le financement du projet sous ses deux volets routier et fluvial. Cette démarche a été suivie, le 02 février 2021, d’une requête spécifique du Gouvernement Centrafricain. C’est dans ce contexte l’actualisation des Études d’Impact Environnemental et Social du projet de Construction du Port de Mongoumba a été sollicité. Le projet a pour objectif :

(i) Désenclaver le pays ;

(ii) Contribuer à la sécurité des biens, des marchandises des personnes et l’augmentation du PIB ;

(iii) Faciliter et promouvoir le Transport multimodal des personnes et des marchandises ;

v) Favoriser les échanges commerciaux entre la RCA et les pays limitrophes ;

(v) Favoriser la création d’une zone franche industrielle et commerciale entre la RCA et les pays limitrophes ;

(vi) Rationner, rentabiliser et sécuriser le système d’approvisionnement des marchés de la RCA. Le coût total du projet (hors taxes/droits), y compris les provisions pour aléas de construction et pour hausse des prix, est de 11.223.760.259 FCFA (onze milliards deux cent vingt-deux millions sept cent soixante mille deux cent cinquante-neuf).

Les principales activités du projet consistent à :

• La construction d’une magistrale de quai de 100 ml en blocs de béton répartis en 2 postes à quai : (i) poste 1 : pour les navires de 60 m (ii) poste 2 : pour les navires de longueur inférieure à 40 m dédié aux servitudes du port et aux petites embarcations des artisans locaux,

• La construction d’une zone bord à quai de 2.000 m².

• La construction d’une zone de stockage des marchandises est de 7.500 m2.

: (i) une zone de 3.500 m² destinée aux stockages de diverses marchandises et (ii) une zone de 4.000 m² destinée au stockage des conteneurs disposant d’une installation pour les conteneurs frigorifiés,

• La construction d’un entrepôt de 576 m² en charpente métallique dans la zone de stockage des marchandises diverses,

• La construction de voiries et de routes d’accès,

• La construction de bâtiments à usage de bureaux et de service,

• Des blocs sanitaires,

• La construction d’un poste de transformation électrique avec l’acquisition des équipements de distribution électriques, la réalisation de l’éclairage public

• L’installation de deux mats sur le terre-plein central,

• La construction d’un mur de soutènement de 200 ml de long dans la zone portuaire hors douane avec des travaux de terrassement de déblais mis en remblai pour le reprofilage du terrain,

• La construction d’un local pour l’installation de deux groupes électrogènes 240 Kva,

• La construction des installations d’alimentation en eau potable (bâche à eau et réseau de distribution) avec deux sondages équipés,

• La construction des installations de protection d’incendie  (Bâche à eau et réseau de

Distribution ) Avec deux sondages équipés,

• Une station-service comprenant deux cuves de 30 m3 chacun,

• La construction de murs de clôture extérieure de 400 ml et intérieur de 100 ml,

• L’acquisition de matériels et équipements dont 2 grues mobiles ( Capacité 45 tonnes

 environ ),

• L’acquisition et l’installation d’un pont-bascule.

Related posts

BBNaija S6 : Le vainqueur de la compétition Whitemoney hospitalisé

Franklin NIMPA

Mali : L’agresseur du Colonel Goïta neutralisé, les recherches se poursuivent

Franklin NIMPA

Ouganda : Le président Museveni récompense les médaillés olympiques de 2020 en espèces et en véhicules

Franklin NIMPA

Football – Officiel : Création d’une Super Ligue africaine

marie Lisette Zogo

CAN 2021 : Coup dur pour le Nigeria

marie Lisette Zogo

Centrafrique : Les populations demandent le départ de la Minusca

marie Lisette Zogo

Leave a Comment