fbpx
Kapt Media
Sport

Patrice Motsepe : Le président de la CAF au Cameroun en urgence

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est rendu d’urgence au Cameroun, où l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations du mois prochain est en jeu.

Motsepe est arrivé dans le pays lundi alors que les inquiétudes se multiplient quant aux protocoles sanitaires et à l’impact sur l’image du football africain. L’apparition d’une épidémie massive d’infections par le virus Covid-19 pendant le tournoi, ainsi que les inquiétudes croissantes quant à l’état de préparation du pays hôte, ont amené le comité exécutif de la Caf à se réunir dimanche pour examiner une proposition d’annulation ou de report de l’événement.

Ils sont sous la pression du président de la Fifa, Gianni Infantino, qui estime que l’événement doit être annulé et qui a encouragé dimanche les dirigeants de la Caf à le faire. Il a été soutenu dans sa démarche par plusieurs membres clés du comité exécutif, dont le vice-président Faouzi Lekjaa, mais la plupart ont voté pour le maintien du tournoi, sous réserve d’un voyage de Motsepe dans le pays.

Il rencontrera le gouvernement camerounais pour obtenir des garanties, mais surtout pour vérifier l’état de préparation à quelques semaines du coup d’envoi du tournoi. Le tournoi débute le 9 janvier, mais les hôtels et autres installations sont en nombre insuffisant et l’événement risque de pâtir d’un manque d’organisation. L’élargissement du champ des finalistes de 16 à 24 équipes a été décidé par la CAF après l’attribution de l’organisation de l’événement au Cameroun, et il semble que les ressources du pays aient atteint leur point de rupture. Le Cameroun a déjà dû reporter à deux reprises le tournoi qu’il était censé accueillir en 2019. La semaine dernière, la CAF a envoyé son secrétaire général, Véron Mosengo-Omba, dans le pays pour demander une accélération des préparatifs.

Le mois dernier, il avait menacé de déplacer le match d’ouverture du nouveau stade d’Olembe à Yaoundé si les travaux n’étaient pas achevés avant le 30 novembre, mais cette date limite est passée et les travaux sont toujours en cours. Un reportage de la télévision française indiquant que le stade était loin d’être prêt a été suivi d’une interdiction par la police de filmer ou de prendre des photos du site.

Les réunions répétées entre la CAF et les ministres locaux ont donné lieu à des promesses d’action, mais à peu de progrès réels, selon les initiés. La situation est exacerbée par l’apparition de la variante Omicron et l’inquiétude du monde entier face à sa propagation rapide. Le Cameroun a annoncé qu’il insisterait pour que les spectateurs soient vaccinés et présentent le résultat négatif d’un test PCR avant d’être autorisés à entrer dans le stade, mais les observateurs ont déclaré que ce n’était pas pratique dans un pays où le taux de vaccination est inférieur à 10% et où les installations de test sont rares et coûteuses.

La CAF a déjà montré son manque de confiance dans les services de santé camerounais en annonçant qu’elle prévoyait de faire venir un laboratoire extérieur et tout l’équipement nécessaire pour tester les 24 équipes. Cependant, la pression de l’Association européenne des clubs continue de peser lourd, et Infantino ne veut pas risquer une crise majeure et un désastre de relations publiques si le tournoi est frappé par des infections massives.

Related posts

CAN 2021: Les joueurs africains ne seront pas libérés de si tôt

marie Lisette Zogo

Camille Makosso : «Samuel Eto’o est le meilleur joueur de l’histoire en Afrique. Didier Drogba est le meilleur joueur de l’histoire de la Côte d’Ivoire.»  

Armense Nya

Football : Serge Aurier signe à Villareal

marie Lisette Zogo

Cameroun : Les légendes du football africain fêtent les 70 ans de Milla

Franklin NIMPA

CAN 2021 : Les vraies raisons de la non-livraison du Stade d’Olembe

marie Lisette Zogo

CAN 2021: Les séparatistes envoient de nouveaux avertissements

Armense Nya

Leave a Comment