fbpx
Kapt Media
Africa

Nigeria : Quatre soldats tués dans une attaque déjouée du groupe djihadiste ISWAP

Des combattants du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest ont attaqué la base dans la ville de Banki, dans l’État de Borno, tard dimanche, entraînant une intense fusillade avec les contingents.

Dans une attaque manquée contre une base de l’armée dans le nord-est instable du pays, près de la frontière camerounaise, des djihadistes ont tué quatre soldats nigérians, selon deux sources militaires.

Selon ces sources, des combattants du groupe État islamique – Province d’Afrique de l’Ouest (ISWAP) ont attaqué la base située dans la ville de Banki, dans l’État de Borno, tard dimanche, ce qui a donné lieu à une intense fusillade avec les troupes.

Les assaillants sont arrivés dans des camions équipés de mitrailleuses.

« Nous avons perdu quatre soldats dans la bataille acharnée qui a duré plus d’une heure », a déclaré à un officier militaire.

Il a fallu faire appel à un appui aérien avant que les djihadistes ne soient « maîtrisés et que 20 d’entre eux soient neutralisés », a ajouté le militaire.

« Les terroristes étaient déterminés à s’infiltrer dans la base mais ils ont rencontré leur Waterloo », a déclaré la deuxième source militaire, qui a donné le même bilan.

Trois camions ont été touchés par des avions de chasse et un autre a été saisi avec une douzaine de fusils, a précisé la seconde source.

Les deux sources ont demandé à ne pas être identifiées car elles n’étaient pas autorisées à parler de l’incident.

L’ISWAP tente de consolider son contrôle dans le nord-est depuis la mort, le mois dernier, d’Abubakar Shekau, le chef de la faction rivale de Boko Haram.

Shekau s’est fait exploser dans sa cachette de la forêt de Sambisa pour éviter d’être capturé par l’ISWAP lors de la confrontation.

Banki, à 130 kilomètres au sud-est de Maiduguri, la capitale de l’État de Borno, abrite dans un camp tentaculaire quelque 45 000 personnes déplacées par le conflit jihadiste.

Boko Haram a lancé plusieurs attaques à Banki et dans ses environs, visant les troupes et les personnes déplacées.

Depuis 12 ans, le conflit djihadiste a tué 40 000 personnes et en a déplacé environ deux millions dans le seul nord-est du Nigeria.

La violence s’est étendue aux pays voisins, le Niger, le Tchad et le Cameroun, ce qui a incité une coalition militaire régionale à combattre les insurgés.

Related posts

Ambazonie : « Nous n’avons aucune similitude avec le mouvement IPOB de Nnamdi Kanu »

Franklin NIMPA

Cameroun : Un nouveau record de production de coton

Franklin NIMPA

Tour du Cameroun : Le 17e tour international remporté par Clovis Kamzong

marie Lisette Zogo

CAN Handball dames : Karichma Ekoh repart avec une belle récompense

marie Lisette Zogo

Nigeria : Arrestation de deux Camerounais avec des explosifs à Akwa Ibom

Franklin NIMPA

Afrique : Une quinzaine de soldats et six civils tués dans des attaques au Mali et au Burkina Faso

Franklin NIMPA

Leave a Comment