fbpx
Kapt Media
Society

Nigeria-Cameroun : Information équivoque émanant de la frontière

Dans un rapport récent, on fait état de la reprise progressive des activités économiques transfrontalières avec le Cameroun dans la partie extrême nord-est du Nigeria, qui borde le Cameroun et le Tchad.

À Kolofata, en particulier, le marché aux bestiaux a ré ouvert et des éleveurs viennent de toute l’Afrique. Dans une autre ville frontalière, Amchide, les fournisseurs de petits biens de consommation qui traversent le Cameroun depuis le Nigeria sont réapparus. La population locale affirme que la sécurité s’est améliorée grâce à la présence d’un grand nombre de soldats. (Il n’est pas clair si les soldats sont nigérians, camerounais ou les deux).

Cependant, un employé local de Human Rights Watch, une organisation non gouvernementale très crédible, prévient également que la sécurité dans la région est trop incertaine pour que les personnes déplacées puissent rentrer chez elles. L’activité de Boko Haram se poursuit – le groupe a mené une attaque à Kolofata quelques jours seulement après la réouverture du marché aux bestiaux.

Il faut savoir que la généralisation est toujours risquée. Cependant, la situation actuelle à Kolofata et à Amchide indique bien qu’une fois qu’un minimum de sécurité est installé, l’activité économique redémarre. Toutefois, la sécurité ne semble être obtenue que par des déploiements considérables des troupes. Or, même si la zone est plus sûre aujourd’hui que par le passé, Boko Haram continue de faire parler de lui.

Related posts

Burundi : 38 morts dans un incendie en prison

Armense Nya

Cameroun : Les conséquences de la pêche illégale au large des côtes du pays sur la sécurité maritime

Franklin NIMPA

Liberté de presse : Le CPJ exhorte les autorités camerounaises de permettre au journaliste Kingsley Fomunyuy Njoka d’enterrer son père

Franklin NIMPA

Contre façon : 17 faussaires arrêtés à Yaoundé

marie Lisette Zogo

Cameroun : Le gouvernement exhorte les civils à ne pas fuir après un attentat commis par des séparatistes

Franklin NIMPA

Leave a Comment