fbpx
Kapt Media
Africa Society

Nairobi : Un projet de loi criminalise le fait de cracher et d’uriner dans les lieux publics

De nouvelles lois et réglementations visant à maintenir la propreté de la capitale Nairobi, au Kenya, ont été mises en place et les contrevenants pourraient se voir infliger une amende allant jusqu’à 500 000 shillings (4 570,53 dollars) ou un an de prison, selon des rapports publiés ce lundi.

Selon Nairobi News, on risque « une amende de 10 000 shillings ou une peine de six mois de prison si l’on est surpris en train de se moucher, de cracher ou de téléphoner dans un lieu public à Nairobi ».

Le projet de loi sur les nuisances publiques a été promulgué le vendredi 20 août.

« Cette loi vise à contrôler les nuisances dans les lieux publics et à habiliter les autorités du comté à prendre toutes les mesures légales nécessaires pour garantir que le comté est maintenu dans un environnement propre et propice », a déclaré Ann Kananu, vice-gouverneur du comté de Nairobi.

Ann Kananu

La loi identifie les espaces publics comme les parcs, les bâtiments, les places et les espaces ouverts.

Le Standard a déclaré lundi que la loi interdit également le déversement d’eaux sales, d’égouts ou d’effluents dans les rues ou les canaux d’eau, le déversement d’huiles dans les routes ou les canaux d’eau, et l’obstruction des routes ou des rues.

Elle interdit également aux habitants de laisser les arbres et les haies de leurs maisons ou de leurs lieux de travail obstruer les rues ou les voies piétonnes.

« La loi autorise le comté à prendre toutes les mesures pratiques légales, nécessaires et raisonnables pour maintenir le comté à tout moment dans un état propre et sanitaire, pour réduire et prévenir les nuisances publiques et pour remédier à toute nuisance », a déclaré Lydia Kwamboka, procureur du comté de Nairobi.

Lydia Kwamboka

Related posts

Cameroun : Des écoles rouvrent après 3 à 5 ans de conflit

Franklin NIMPA

Boko Haram : Plus de 100 terroristes tués par les forces régionales à la frontière du Nigeria

Franklin NIMPA

Guerre en Ukraine : Une seconde vague d’étudiants ghanéens revient d’Ukraine

Franklin NIMPA

Nord-Ouest : Le torchon brule entre le Minesec et le préfet du Ngoketunjia

marie Lisette Zogo

Drame : L’effondrement d’une maison fait un mort à Dschang

marie Lisette Zogo

Cameroun : Des hauts fonctionnaires missionnés pour convaincre les enseignants mécontents de retourner dans les salles de classe

Franklin NIMPA

Leave a Comment