fbpx
Kapt Media
Society

Mort de l’ancienne première dame du Cameroun, Germaine Ahidjo à l’âge de 89 ans.

Germaine Ahidjo a laissé ses amis, sa famille et ses proches le cœur brisé à l’annonce de la nouvelle entourant le décès de la défunte.

L’épouse du premier président de la République du Cameroun, Ahmadou Ahidjo, serait décédée à l’hôpital principal de Dakar (Sénégal), à l’âge de 89 ans. Première dame du Cameroun de 1960 à 1982, Germaine Habiba Ahidjo est née à Mokolo en 1932. En 1942, elle obtient son certificat d’études à Yaoundé, puis intègre le collège de jeunes filles de Douala, devenu le lycée New-Bell.

En 1947, par l’intermédiaire de Louis Paul Aujoulat, l’Assemblée territoriale lui accorde une bourse d’études en France où elle obtient le diplôme d’État d’infirmière en 1952 et se spécialise dans les maladies tropicales à l’Institut Pasteur en 1953. Elle épouse un Libanais du nom de Touffic, avec lequel elle a un fils, Daniel Boubakari, qui s’installe à Bafoussam. Elle divorce de lui avant de retourner au Cameroun.

La première fois, en 1955, elle rencontre Ahmadou Ahidjo, qui l’épouse officiellement le 17 août 1957. Elle est alors infirmière spécialisée dans les maladies tropicales. Avec Ahmadou Ahidjo, elle a eu trois filles : Babette, Aissatou et Aminatou (PDG du Centre de conférences de Yaoundé).

Après la démission de son mari en novembre 1982, condamné à mort par contumace pour son implication dans le coup d’État manqué de 1984, elle ne peut rentrer au pays avec lui et s’installe à Dakar (Sénégal), où elle vit toujours. Son mari y est mort le 30 novembre 1989 et a été enterré. Depuis lors, elle milite pour sa réhabilitation officielle et surtout pour le rapatriement de sa dépouille au Cameroun. C’était une personne réservée qui a mis ses conseils au service de son mari.

Related posts

Un ancien flic de Minneapolis plaide coupable d’homicide involontaire coupable dans le meurtre de George Floyd  

Armense Nya

CAN 2021: Plusieurs morts et blessés lors d’une bousculade devant le Stade Olembé

Armense Nya

ÉPOUSTOUFLANTE LETTRE DE CABRAL LIBII A LOUIS PAUL MOTAZE

marie Lisette Zogo

Cameroun : La région anglophone est confrontée à une pénurie d’eau et à une épidémie de choléra

Franklin NIMPA

Cameroun : Protestations de catholiques après que l’armée ait fouillé un hôpital à la recherche de séparatistes

Franklin NIMPA

Cameroun : Ndélélé, une localité fortement touchée par la malnutrition

Franklin NIMPA

Leave a Comment