fbpx
Kapt Media
Africa Politics

Mali : Nomination du nouveau Premier ministre de transition

48 heures après le sommet extraordinaire des chefs d’État de la Cédéao, le nouveau premier ministre a été nommé en la personne de Choguel Maïga le dirigeant du Mouvement du 5-juin-Rallye des forces patriotiques (M5-RFP) un mouvement qui a participé au renversement de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita l’année dernière.

« Le président du Comité stratégique du « Mouvement du 05-juin-Rassemblement des Forces patriotiques » (M5-RFP) Dr Choguel Kokala Maïga, est nommé, mardi, Premier ministre » a déclaré l’agence officielle de presse malienne et lors du sommet extraordinaire, la Cédéao avait demandé la nomination immédiate d’un nouveau premier ministre civil.

Portrait du Dr Choguel Maïga

Choguel est un homme politique malien et surtout ingénieur de télécommunication. Il a fait partie de l’Union nationale des jeunes du Mali, une association fondée par le régime dictatorial. Il va devenir président du Mouvement patriotique pour le renouveau en abrégé MPR un parti politique se réclamant de Moussa Traoré.

Il va se présenter à l’élection présidentielle en 2002 où il va finir avec 2,73% des voix au premier tour, mais va apporter son soutien à Amadou Toumani Touré au second tour et même pendant l’élection de 2007, il apportera son soutien au président sortant Amadou Toumani. Il devient directeur du Comité de régulation des télécommunications (CRT) en 2008 et fera son retour au gouvernement en janvier 2015 en tant que ministre de l’Économie numérique, de l’information et de la communication. Le 10 juillet 2020, il va manifester contre le président Ibrahim Boubacar Keita avec avec la coalition d’opposition Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques et cette manifestation va dégénérer en émeutes et le lendemain dans la soirée 6 leaders et théoriciens de l’opposition seront arrêtés et parmi eux, Maïga.

Bah N’Daw lui proposera en mai 2021 de faire entrer le M5 au gouvernement de Ouane mais il va rejeter cette proposition pour accepter plus tard, après le coup d’État contre N’Daw et Moctar Ouane.

Related posts

Ramaphosa critique les puissances occidentales : « Ne blâmez pas la Russie, mais l’OTAN ».

Franklin NIMPA

Afrique : Nouvelle production record de coton au Mali

Franklin NIMPA

Politique : Intimidation par Paul Atanga Nji à l’encontre de Maurice Kamto

Franklin NIMPA

Zambie : Une femme est élue à la tête du parlement

Franklin NIMPA

Tchad : la France et ses alliés soutiennent le fils de l’ancien président Deby

Franklin NIMPA

Mali : Création d’une école de guerre

marie Lisette Zogo

Leave a Comment