fbpx
Kapt Media
Africa

Mali : Le Danemark rappelle ses forces militaires « indésirables » du Mali après seulement une semaine

Le départ des soldats danois suite aux appels insistants des autorités maliennes pourrait compliquer les futurs déploiements des forces dirigées par la France dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, qui a connu deux coups d’État ces deux dernières années.

L’ensemble de la force danoise au Mali a été rappelée chez elle, a annoncé le ministre des affaires étrangères du pays scandinave, Jeppe Kofod. Cette décision a été prise à l’issue d’un débat au sein de la commission des affaires étrangères du Parlement, a rapporté la chaîne de télévision danoise TV2.

La force danoise de 105 personnes, comprenant des soldats d’opérations spéciales du corps Jaeger, une équipe chirurgicale et du personnel de soutien, est arrivée le 18 janvier pour participer à la Task Force multinationale anti-terroriste Takuba, dirigée par la France. Peu après leur arrivée, le gouvernement de transition du Mali a annoncé qu’ils n’étaient plus les bienvenus, alors qu’ils avaient établi leur présence pour la première fois en 2012.

Selon l’armée malienne, le Danemark n’avait pas consulté le gouvernement au sujet du déploiement des soldats et n’avait pas suivi les protocoles en vigueur. Par la suite, le Parti populaire socialiste et le Parti populaire danois ont exigé que le Danemark quitte le pays, alors qu’il avait auparavant soutenu la mission.

La France et 14 autres pays européens ont persuadé les autorités maliennes de permettre aux forces spéciales danoises de rester dans le pays, mais en vain.

Le ministre danois de la défense, Trine Bramsen, a déclaré que, malgré la décision de rappeler les soldats, il faudra un certain temps avant que la contribution danoise ne soit complètement retirée du pays d’Afrique de l’Ouest. Le ministre danois des affaires étrangères, M. Kofod, a qualifié la situation au Mali de « fluide » et a souligné que les forces danoises étaient arrivées sur une invitation officielle.

« Nous poursuivrons notre étroite coopération avec nos alliés européens, la France en tête, afin de continuer à faire pression sur les putschistes, de rétablir la démocratie et d’instaurer la sécurité pour le peuple malien », a déclaré M. Kofod, ajoutant que le Danemark avait été jeté comme « une pièce dans un jeu politique sale ».

M. Kofod

Au cours de la dernière décennie, le Mali, une nation francophone troublée d’Afrique de l’Ouest avec l’un des taux de fécondité les plus élevés au monde, a connu un conflit armé avec les rebelles touaregs, qui ont déclaré la sécession d’un nouvel État, suivi d’une opération militaire française, ainsi que deux coups d’État armés au cours des deux dernières années.

À la suite du deuxième coup d’État en 2021, des élections générales ont été proclamées pour février 2022, mais elles ont été reportées de cinq ans en raison de la situation sécuritaire instable dans le pays. Le Danemark a vivement critiqué cette mesure et a même parlé de sanctions contre le gouvernement de transition du Mali, ce qui, selon Kofod, serait l’une des raisons de l’opposition soudaine du Mali à la présence danoise.

Le retrait danois intervient après que la Suède a confirmé au début du mois qu’elle quitterait le Mali en mars. La décision de demander au Danemark de partir aura probablement un impact sur les déploiements futurs, puisque la Norvège, la Hongrie, le Portugal, la Roumanie et la Lituanie doivent également envoyer des troupes plus tard cette année dans le cadre de la force dirigée par la France.

Related posts

RDC : Encore des morts à Ituri

marie Lisette Zogo

COVID-19 : Alassane Ouattara entre en confinement

marie Lisette Zogo

Mondial 2022 : La Côte d’Ivoire enchaine un deuxième succès

marie Lisette Zogo

Afrique : Un Nigérian et un Camerounais arrêtés par l’IRT pour avoir fourni des armes à des séparatistes

Franklin NIMPA

RCA : Des soldats centrafricains se disent « prêts » à combattre aux côtés des Russes en Ukraine

Franklin NIMPA

Nigeria : L’attaque d’une base militaire à Zamfara fait plusieurs morts

marie Lisette Zogo

Leave a Comment