fbpx
Kapt Media
Africa

Mali : De nouvelles sanctions pourraient être imposées au pays s’il ne s’achemine pas vers un vote

Le Mali sera frappé de sanctions supplémentaires d’ici à la fin du mois si aucun progrès n’est réalisé dans la préparation de nouvelles élections d’ici février, a averti la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

« Les sanctions comprennent notamment des sanctions économiques et financières », a déclaré la CEDEAO dans un communiqué à l’issue d’un sommet qui s’est tenu dimanche à Abuja, la capitale du Nigeria.

Le bloc régional a en outre décidé de maintenir les sanctions contre les dirigeants de transition imposées le mois dernier, notamment l’interdiction de voyager et le gel des avoirs financiers de tous les membres de l’autorité de transition et de leurs familles.

Le gouvernement intérimaire du Mali, qui a pris le pouvoir après le renversement du président Ibrahim Boubacar Keita par l’armée en août 2020, avait promis de superviser une transition de 18 mois vers un retour à l’ordre constitutionnel, qui culminerait par des élections en février 2022.

Le gouvernement actuel, dirigé par le colonel Assimi Goita, a informé la CEDEAO de son incapacité à respecter l’échéance de février 2022 en novembre.

La CEDEAO « appelle en outre la communauté internationale » à soutenir l’application des sanctions imposées au Mali et à la Guinée, dirigée par un gouvernement intérimaire à la suite du putsch de septembre qui a mis fin au règne du président Alpha Condé. Le président intérimaire de la Guinée, le colonel Mamadi Doumbouya, qui a dirigé le coup d’État, n’a pas encore fixé de date pour les élections dans le pays.

L’année dernière, M. Goita a nommé un gouvernement intérimaire pour superviser la transition, avant d’organiser un second coup d’État en mai pour évincer le président intérimaire et prendre lui-même le pouvoir.

Related posts

Deux autres soulèvements sont à prévoir en Afrique de l’Ouest

marie Lisette Zogo

Bientôt le chemin de fer Bangui-Kribi : La Centrafrique renait

marie Lisette Zogo

Centrafrique : Le premier ministre Firmin Ngrebada démissionne

marie Lisette Zogo

Cameroun : En visite à Garoua, le ministre des Sports aux côtés du président honoraire de la CAF, M. Hayatou, accueillent le groupe d’inspection de la CAF

Franklin NIMPA

Force multinationale mixte : 200 000 personnes déplacées et réfugiées sont de retour dans leurs maisons ancestrales

Franklin NIMPA

Leave a Comment