fbpx
Kapt Media
Diaspora Sport

Les raisons pour lesquelles Andre-Frank Zambo Anguissa est un joueur que Liverpool doit considérer comme étant le successeur de Gini Wijnaldum.

Andre-Frank Zambo Anguissa a été lié à Liverpool cet été et son profil est celui qui pourrait correspondre parfaitement au modèle du club.

Lorsque ce garçon de 17 ans a foulé le terrain lors d’un match d’essai à Yaoundé, les chances étaient contre lui. C’était son premier pas dans le football professionnel. Sa famille était peu disposée à le soutenir dans sa démarche. Et il devait affronter les meilleurs joueurs du Cameroun.

Mais Andre-Frank Zambo Anguissa est un battant. Il réalise la performance de sa vie et captive les entraîneurs qui le regardent depuis la ligne de touche.

Huit ans plus tard, il est sur le radar de Liverpool, et l’international camerounais pourrait être le profil parfait pour le club dans sa quête pour remplacer le départ de Georginio Wijnaldum.

« Le souvenir que je retiens en premier est son travail acharné et sa volonté de réussir », c’est ainsi que son premier entraîneur, Djibrilla Alain se souvient de son ancien protégé au micro de First Time Finish.

Cette mentalité et cette volonté de se battre contre vents et marées sont présentes dans toute l’équipe de Liverpool. Du long trajet de Mohamed Salah pour se rendre à l’entraînement de football à travers le Caire à Roberto Firmino qui sort de sa fenêtre pour jouer dans les rues de Maceió, en passant par Sadio Mané qui s’enfuit de chez lui à Dakar pour poursuivre son rêve.

Klopp apprécie les joueurs qui ont une force mentale, ce qu’on appelle les « monstres de mentalité ». Mais ce n’est pas seulement le travail acharné d’Anguissa et sa capacité à performer sous pression qui font de lui un candidat de choix pour combler le vide de Wijnaldum. L’un des éléments les plus fondamentaux de la geggenpress de Klopp est la capacité à presser fréquemment et efficacement, notamment dans le dernier tiers de l’attaque adverse.

Si l’on compare directement Anguissa au joueur qu’il remplacerait, l’international camerounais fait bonne figure dans ce domaine. La saison dernière, Wijnaldum a obtenu une moyenne de 13,01 pressions par 90 selon Fbref et 2,69 pressions par 90 dans le tiers offensif de Liverpool. Anguissa avait une moyenne de 19,52 pressions par 90 pour Fulham en Premier League et 4,00 par 90 dans le dernier tiers.

Anguissa est excellent pour récupérer le ballon pour son équipe et perturber le rythme de l’adversaire afin de créer ce que Pep Lindjers aime appeler le « chaos organisé ». La saison dernière, Anguissa s’est classé dans le 90e percentile pour les tacles et les interceptions. Une mesure biaisée par le volume élevé de défense qu’il a dû affronter dans la pauvre équipe de Fulham, mais néanmoins impressionnante.

L’un des traits caractéristiques de Wijnaldum est sa capacité fréquente à effectuer des courses progressives plus haut sur le terrain, créant ainsi des ouvertures pour les attaquants de Liverpool. À son meilleur niveau, le Néerlandais a été capable de jouer ce rôle avec facilité.

La saison dernière, Wijnaldum a réalisé une moyenne de 5,69 courses progressives par tranche de 90 minutes et 2,23 courses dans le dernier tiers de l’attaque, ainsi que 0,06 action de tir par dribble. En comparaison, Anguissa a effectué 6,12 portées progressives par 90, 2,23 portées dans le dernier tiers de l’adversaire et une moyenne de 0,28 action de tir par dribble.

Bien qu’il ait joué dans une équipe pauvre sur le plan offensif, Anguissa a tout de même réussi à enregistrer plus de passes décisives (3) que Wijnaldum, et sa distribution est exemplaire. Surtout dans le dernier tiers de l’équipe adverse. Anguissa a fait en moyenne 0,94 passe clé par 90 (Wijnaldum – 0,67) ; il a fait 4,66 passes dans le dernier tiers par 90 (Wijnaldum – 4,28) et a fait 0,80 passe dans la surface de réparation par 90 (Wijnaldum – 0,64), tout en jouant dans une équipe qui manquait de qualité. Imaginez comment ses chiffres pourraient s’améliorer avec un meilleur mouvement devant lui de la part de joueurs comme Jota, Salah, Firmino et Mane.

Liverpool aime faire des affaires dans les équipes reléguées et a l’habitude de le faire. Dans un marché financier volatile touché par Covid-19, Anguissa pourrait être un autre coup de maître de Michael Edwards et une signature astucieuse.

Related posts

CAN 2021: Les billets seront disponibledès le 4 janvier 2022

marie Lisette Zogo

CAN 2021: Samuel Eto’o motive les Lions Indomptables

Armense Nya

Afrobasket 2021: Les Lions du Sénégal démarrent fort leur compétition

marie Lisette Zogo

Sénégal : Un stade portera le nom de Sadio Mane au Sénégal

Franklin NIMPA

 Michael Ngadeu : “On va faire parler du Cameroun au Qatar”

Armense Nya

Rafael Nadal adresse une mise en garde à ses fans

Franklin NIMPA

Leave a Comment