fbpx
Kapt Media
Economy

Le FMI attire l’attention sur la dette de Sonara et de Camtel

Le FMI a récemment publié un rapport qui fait l’effet d’une bombe et qui met en évidence des failles dans le contrôle et la gouvernance de plusieurs entreprises publiques, dont la Sonara et Camtel. Les entreprises publiques représentent 20 % de l’économie.

Au Cameroun, sur les 25 entreprises publiques ayant dégagé un excédent en 2020, seules trois ont versé des dividendes à l’État, pour un montant total de 10,8 milliards de francs CFA (16,5 millions d’euros). Cependant, le bénéfice cumulé de ces entreprises était de 74 milliards de francs CFA (112,8 millions d’euros).

Cette contre-performance révèle, selon le FMI, l’absence d’une stratégie de rémunération claire.

Extraites d’un récent rapport de l’institution sur les risques budgétaires liés à la gestion des entreprises publiques, établi à la demande de Yaoundé, ces données font grand bruit dans les médias locaux et les réseaux sociaux.

Related posts

Énergie : le coût des énergies renouvelables moins cher que celui des combustibles fossiles

Franklin NIMPA

Guerre en Ukraine-Chelsea : Roman Abramovich met le club en vente

marie Lisette Zogo

Contrebande transfrontalière : Le trafic de bois au Cameroun va à l’encontre de la croissance économique

Franklin NIMPA

USA: la SNH et la SONARA au cœur d’un scandale de corruption 

Armense Nya

El Salvador : Construction d’un hôpital vétérinaire grâce aux profits des bitcoins

Franklin NIMPA

Leave a Comment