fbpx
Kapt Media
Health

Le Cameroun homologue 5 traitements de covid-19 à base de plantes naturelles

CoroCur, Adsak Covid, Élixir Covid, Palubek’s et Soudicov plus. Tels sont les cinq traitements à base de plantes naturelles homologués par le ministère de la Santé publique au Cameroun. Ils viennent de recevoir une autorisation de mise sur le marché (AMM) d’une durée de trois ans par l’autorité tutélaire de la santé au Cameroun. Ils ont respectivement été mis au point par le Dr Euloge Yiagnigni Mfopou, cardiologue, Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala, Christine Bekono et les établissements Bobbo Soudi et Frères. Dans une correspondance datée du 8 juillet 2021, Manaouda Malachie informe à chacun des responsables de ces produits qu’ils ont été retenus comme « adjuvant au traitement du Covid-19 ».

En d’autres termes, ils viennent en appui au protocole de soins basé sur l’association hydroxychloroquine-azithromycine administré aux malades de Covid-19 depuis le début de l’épidémie au Cameroun le 6 mars 2020. Dans le détail, CoroCur est une poudre sèche de Thymus vulgaris de 50 gn flacon de 60 ml. « Le principe actif se retrouve uniquement dans une plante. C’est ce principe actif qui est immuno-modulateur et qui est antiviral », a déclaré le Dr Yiagnigni. Pour ce dernier qui dit avoir soigné 1500 personnes, l’efficacité de son produit et sa bonne tolérance ont été démontré. « Cela veut dire que le produit marche et n’a pratiquement aucun effet indésirable », a-t-il déclaré.

Adsak Covid lui, est une variété d’Aloe vera tandis qu’Élixir Covid a pour principal élément le Trichilia emetica, communément appelé « Mafura ». Il s’agit d’un arbre de la savane présent dans les zones septentrionales, notamment dans les régions de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua, très prisé en pharmacopée traditionnelle, expliquait Mgr Kleda lors d’une conférence de presse à Douala en fin janvier 2021. L’archevêque avait alors affirmé avoir soigné plus de 10 000 patients grâce à ces deux solutions thérapeutiques. Elles sont d’ailleurs exportées désormais. Palubek’s quant à lui est une poudre sèche contenue dans des sachets de 18 g et Soudicov plus est un flacon de 100 ml.

En rappel, dans son discours à la nation le 19 mai 2020, le président de la République Paul Biya, avait donné son onction à la pharmacopée en encourageant « tous les efforts visant à mettre au point un traitement endogène du Covid-19 ». C’est dans ce sillage que lors de la réunion hebdomadaire de suivi de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie de Covid-19 tenue le 18 mars dernier, il a été recommandé l’admission dans les formations sanitaires sous leur forme initiale des médicaments issus de la médecine traditionnelle à la demande du patient.

Related posts

Namibie : Mesures de prévention contre la COVID-19 en baisse

Franklin NIMPA

Santé : Une citoyenne britannique meurt des suites d’un vaccin d’AstraZeneca sur le sol chypriote

Franklin NIMPA

COVID-19: Des variants indien découvert en Afrique du Sud

marie Lisette Zogo

Covid-19 : l’Afrique dépasse la barre des 200 000 décès

marie Lisette Zogo

COVID-19 : taux de positivité en baisse selon le Minsanté

Franklin NIMPA

Projet centre médical de la miséricorde et de l’université médicale de koutaba

marie Lisette Zogo

Leave a Comment