fbpx
Kapt Media
Culture

La musicienne camerounaise Charlotte Dipanda présente son deuxième album

Baptisé  »CD », l’album retrace l’histoire de sa vie de jeune femme.

« J’aime l’idée que les gens écoutent ma musique quand ils sont déprimés. C’est parce qu’ils sont volontaires à ce moment-là. C’était un biais au début de ma carrière de me dire qu’en tant qu’Africain, on a toujours tendance à croire que si on ne danse pas, si on n’est pas bourré, il y a toujours ce côté second degré qu’il faut écouter de la musique. Et aujourd’hui, même si je fais des chansons sur lesquelles on peut danser dans un club, il y a toujours un thème qui va nous interpeller. J’aime le côté intellectuel associé à la musique », a déclaré l’artiste.

Charlotte Dipanda

‘CD » qui sont les initiales de son nom comporte dix titres. Elles comprennent, ‘‘Quand tu n’es pas la », qui signifie  »Quand tu n’es pas là »,  »L’ombre d’une autre », traduit par  »L’ombre d’une autre ».

L’œuvre musicale met également en exergue l’artiste Singuila avec  »Cœur en cage ».

 »CD » présente des collaborations avec le célèbre guitariste congolais Olivier Tshimanga, Guy Nsangue et Singuila pour ne citer qu’eux.

« Je pense que si on donne un peu plus de responsabilités ou si les femmes prennent conscience des responsabilités qu’elles ont dans notre société, elles seront certainement matures. Un grand bravo aux jeunes filles qui sont dans les zones rurales, car elles sont souvent oubliées dans notre société. Je voudrais vraiment que ces jeunes filles aillent à l’école pour qu’elles apprennent, et que le week-end, elles accompagnent leurs parents dans les champs parce que ce n’est pas incompatible », a ajouté la chanteuse.

Charlotte Dipanda

Si Dipanda est aussi présente au Cameroun, c’est aussi pour soutenir les jeunes filles des régions reculées. Par le biais de sa fondation, Dipanda a construit un collège dans la localité d’Ebonè dans la région du Moungo, à plus de 100 km de Douala. À travers ce projet, Dipanda encourage les jeunes filles à aller à l’école et à acquérir des connaissances.

La chanteuse espère reprendre ses concerts d’ici septembre au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Gabon et sur le reste du continent. Dipanda attend également la réouverture des théâtres en Europe qui ont été fermés pour cause de la pandémie.

Related posts

Triste nouvelle pour le « Bamenda boy » Magasco

marie Lisette Zogo

Adele : « Easy on Me » bat le record de streaming sur Spotify en une journée

Franklin NIMPA

Santé : Les bienfaits du manioc en Afrique

Franklin NIMPA

CAN : Acho, Timi Dakolo, Salatiel et d’autres vont chanter pour l’Afrique

Franklin NIMPA

Musique : Mr Shyne dans de sales draps

marie Lisette Zogo

Musique : Quand Lady Ponce et Roger décident de ne pas « oublier »

marie Lisette Zogo

Leave a Comment