fbpx
Kapt Media
Africa

LA COTE D’IVOIRE CONSTRUIT LA PLUS GRANDE TOUR D’AFRIQUE A ABIDJAN

Au cœur de la commune du Plateau, le centre administratif et des affaires d’Abidjan, précisément à la Cité financière, des ouvriers sont à la manœuvre, une pelleteuse en pleins travaux d’excavation, dans le cadre de la construction du bâtiment annexe de la Tour F.

La Tour F de la Cité financière, qui devrait sortir de terre après 24 mois de travaux, soit le 17 novembre 2022, répond à des précieux critères visant à économiser l’électricité et à assurer la sécurité du bâtiment et des usagers.

« Effectivement, nous avons un bâtiment intelligent. Dès lors que vous entrez, à partir de la guérite, tout s’allume. Ça voudrait dire que vous avez des détecteurs de lumière, de personnes. Dès lors que vous entrez dans un bureau ou un local, un espace, immédiatement, le bureau s’allume. Quand vous en ressortez, il s’éteint ».

Jean-Paul Monin

Cette disposition vise à éviter des consommations inutiles d’électricité. « Tout le système informatique est codé, les ascenseurs sont à carte et les cartes sont numérotées. Ça veut dire que chaque directeur a un code. Dès lors que vous prenez la carte du directeur, s’il ne vous donne pas le code, vous n’entrez pas… il faut badger », poursuit-il.

« C’est un bâtiment vraiment intelligent qui fait 15 milliards de Francs CFA. Il va toujours avoir des avenants parce qu’on rencontre des aléas, des imprévus au sol… Nous avons aussi des entreprises qui aujourd’hui, contrôlent le bâtiment et qui sont mêlées au projet. Il y a le système de sécurité incendie qui est différent du système incendie. Il y a le système de béton, le système de protection de santé (SPS)… donc, c’est un gros chantier », insiste le DG de ‘’Arq’ urbis Concept’’. Une passerelle climatisée de 30 m fait également la liaison entre l’ancien et le nouveau bâtiment de la Tour F.

La cité administrative compte cinq tours. Elles seront bientôt 6. La tour F, la plus haute d’Afrique, s’élancera dans le ciel d’Abidjan, culminant à 283 mètres. Une prouesse architecturale avec une géométrie symétrique, à l’image d’un masque africain.

Prouesse architecturale, la Tour F représenterait l’immeuble le plus haut d’Afrique, 64 étages reposant sur un socle, 283 m pour toucher les nuages. L’édifice est destiné à accueillir des services administratifs et des bureaux. Il comprend notamment un auditorium de 200 places au 1er étage et un espace destiné aux cérémonies protocolaires, avec une très grande hauteur sous plafond, au 60e étage.

Sa géométrie, symétrique, figure un masque africain. La façade est constituée d’une double peau présentant des facettes inclinées en dévers (vers l’intérieur et vers l’extérieur). Les deux façades sont reliées entre elles par des bielles. Les arêtes de la peau vitrée extérieure sont mises en valeur par des bandes noires en creux, le reste de la peau est lisse.

Le vitrage rappelle les tissus africains par des bandes inclinées blanches réfléchissantes qui contrastent avec des bandes traitées en vitrage aux tons bleutés. La nuit, la tour sera mise en lumière, telle une torche jaillissant du cœur du Plateau.

Au Cameroun, en 2007 Paul Biya a nommé son neveu (Cf. Jeune Afrique) au poste de ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, un ministère qui n’existait pas avant.

Tout laissait croire que ce ministère avait été créé pour matérialiser le projet des grandes ambitions qui tardaient à démarrer faute d’argent. En 2007 alors que le pays sortait des ajustements, la Chine est arrivée avec son gros bras financier Exim Bank Chine.

Entre 2007 et 2017  le montant des financements chinois a atteint 3 282 Mds FCFA (soit 5 Mds EUR) selon le ministère camerounais de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), faisant de la Chine le premier bailleur de fonds du pays. Si l’on y ajoute les financements de l’UE et bailleurs, la dette du Cameroun est passée de  900 Millions de dollars en 2007 à 11000 milliards de FCFA en 2021.

L’actuel ministre des finances était au cœur de la gestion de quasiment tous ces projets  à travers son fameux programme DSCE qui fut un échec éhonté, des centaines de milliards voir milliers engloutis dans les éléphants blancs et détournements. Il est toujours ministre et son oncle président.

Même l’autoroute Yaounde-Aeroport international de Nsimalen, 10.8 km de route en chantier depuis 2013 n’est pas encore livrée.

Related posts

Afrique du Sud : Du cuivre volé d’une valeur de 3 millions de dollars retrouvé

Franklin NIMPA

Football : Sadio Mané dévoile son nouvel objectif

marie Lisette Zogo

Elim – CAN 2021- Sierra-Leone/Bénin : La CAF donne sa décision

marie Lisette Zogo

Cameroun-Côte d’Ivoire : La FECAFOOT demande 25000 supporters à la CAF

marie Lisette Zogo

Guinée : La junte autorise l’ex-président Condé à quitter le pays pour un suivi médical

Franklin NIMPA

Vaccination COVID-19 : un semblant de plus??

marie Lisette Zogo

Leave a Comment