fbpx
Kapt Media
Justice Technology

Justice : Google porte plainte contre un cybercriminel camerounais qui utilisait des chiots comme appâts

Google a intenté une action en justice lundi contre un Camerounais, l’accusant d’avoir créé des sites Web d’escroquerie promettant de « vendre d’adorables chiots », pour ensuite prendre l’argent des victimes dans le cadre d’un réseau tentaculaire d’escroqueries sans livraison.

Selon l’action en justice de Google, une personne répondant au nom de Nche Noel Ntse a enregistré des dizaines de comptes Google « frauduleux » pour créer de multiples comptes Gmail et Google Voice afin de « communiquer de fausses promesses aux victimes » et de créer des sites Web frauduleux pour faciliter la fraude.

Google cherche à empêcher cette personne d’accéder ou de tenter d’accéder à tout service Google, de créer tout compte Google ou de se livrer à toute activité violant les accords sur les conditions d’utilisation de Google.

Cette fraude s’inscrit dans le cadre d’une « augmentation spectaculaire » des escroqueries en ligne pendant la pandémie de COVID-19, les gens faisant davantage leurs achats en ligne et moins en personne. Diverses études se sont penchées sur les « arnaques aux chiots » en particulier, où les auteurs, généralement à l’étranger, se font passer pour des éleveurs ayant des chiots à vendre.

« Ces escrocs ont tendance à publier des photos et des vidéos d’adorables chiots à des prix trop beaux pour être vrais et demandent un paiement anticipé par virement bancaire, carte cadeau ou application de transfert direct », écrivent les avocats de Google dans leur plainte. Après la première série de paiements, les escrocs ajouteront des paiements supplémentaires tels que les frais de quarantaine et de livraison des animaux.

Selon la plainte, en août 2021, l’AARP a reçu une plainte d’un résident de Caroline du Sud qui a déclaré qu’il cherchait un chiot en ligne. Il est tombé sur un site appelé « familyhomebassetthounds[.]com » et a cherché à acheter un chiot spécifique.

Une personne disposant d’un compte de messagerie Gmail et d’un compte Google Voice a dit à la victime de payer le chien en envoyant 700 dollars de cartes-cadeaux à un endroit précis. La victime a ensuite appris que la société de transport avait besoin de 1 500 dollars supplémentaires pour livrer le chiot, qui n’est jamais arrivé.

L’enquête menée par Google a révélé l’existence d’un « réseau » de comptes de services Google utilisés dans le cadre d’autres stratagèmes de non-livraison et reliés entre eux par des adresses électroniques, des numéros de téléphone et des adresses IP de connexion. L’un des anciens comptes Gmail a été créé en septembre 2013 à partir d’une adresse IP au Cameroun et disposait d’un numéro de téléphone avec l’indicatif du Cameroun, indique la plainte.

Les sites d’escroquerie ont été suspendus dans le passé, mais d’autres surgissent. Au moment où Google a enquêté, le site Web utilisé pour cibler la victime en Caroline du Sud avait été retiré. Mais un compte Google Ads qui diffusait des annonces pour ce site diffusait également des annonces pour « emilypuppyfarm[.]com », un site enregistré le 27 mars 2022 qui était toujours accessible le 11 avril :

« La récence de ce site montre que le défendeur continuera à commettre des fraudes et à abuser des services de Google s’il n’est pas arrêté », écrivent les avocats dans la plainte, notant que Google a suspendu le compte Google Ads et a demandé que le site soit retiré par l’intermédiaire de la société qui l’héberge.

Un autre site contrôlé par le suspect prétendait vendre de la marijuana et du sirop contre la toux à base d’opiacés. Ce site était accessible jusqu’au 7 avril, ont écrit les avocats de Google, date à laquelle il a été retiré à la demande de Google. Il n’a jamais vendu les articles, car il s’agissait « d’un autre système de non-livraison ».

Related posts

Cameroun : Le projet d’émission de carte de séjour biométrique se poursuit

Franklin NIMPA

Intel dévoile dix processeurs de 11e génération supplémentaires

Franklin NIMPA

Cameroun : 100 bus équipés de caméras de surveillance

Armense Nya

Facebook prévoit de se lancer dans le secteur de l’audio

Franklin NIMPA

États-Unis : Apple envisage de rechercher dans les iPhones des images d’abus sexuels impliquant des enfants

Franklin NIMPA

Leave a Comment