fbpx
Kapt Media
Africa

Guerre des terres rares : le ministre de la Défense tchèque était au Gabon

Au cœur d’une foudroyante bataille commerciale entre la Chine et les États-Unis, grâce à son potentiel très riche en terre rares, le Gabon se positionne désormais comme un acteur majeur dans cette guerre.

Depuis la décision de Washington de placer Huawei sur une liste noire, plusieurs observateurs voient la riposte chinoise dans les terres rares .C’est le cas de Ryan Castilloux, directeur d’Adamas Intelligence, une firme spécialisée dans les terres rares, dans un entretien accordé au Financial Times, à Londres. Ce dernier laissait entendre  que la récente visite du président chinois à l’industrie des terres rares après la décision américaine n’avait rien d’un hasard. «Cette visite indique que les Chinois savent non seulement que les terres rares sont importantes pour les industries américaines de haute technologie, mais aussi pour le secteur de la défense», avait-il déclaré.

Une délégation de la République Tchèque conduite par le ministre tchèque de la Défense, Tomas Kopecny, a été reçue par le ministre du Pétrole, Vincent de Paul Massassa, le 16 juillet à Libreville. Ce pays de l’Union européenne envisage de se lancer dans l’exploration géologique et l’extraction des minerais.

Le gouvernement gabonais a vanté les opportunités d’investissement dans l’immense gisement minier et pétrolier gabonais, constitué, entre autres, de fer à Bélinga, la barytine, le marbre, le talc, le niobium, les terres rares… «C’était pour nous l’occasion de présenter à nos hôtes, les opportunités d’investissement dans le domaine minier à travers les terres rares, parce qu’ils sont intéressés par ça, mais également, le domaine pétrolier sachant que nous sommes en train de clôturer le 12 appel d’offres», a confié le ministre du Pétrole.

La Chine détient environ 71% des terres rares exploitées dans le monde, ce qui sert désormais d’objet de chantages auprès de ses concurrents commerciaux. Déjà en  2010, en représailles à un différend territorial, la Chine n’a pas hésité à interrompre les exportations de terres rares vers le Japon. Les entreprises de haute technologie nippones, alors très dépendantes du voisin chinois, avaient été durement touchées.

L’Afrique, nouveau rival de la Chine

Tout près du Gabon, le  Cameroun, avec plus de 300 sites miniers qui ont été découverts dans cinq régions du pays. Cet espoir du gouvernement se fonde sur les résultats des fouilles menées sur 18.000 échantillons de roches en 2014 et 2019 avec l’appui de la banque mondiale, résultat des recherches dans 05 régions du pays

« Le cuivre, l’or hors de la région de l’Est, l’uranium, le plomb, le zinc, en particulier les terres rares », explique Fuh Calistus Gentry, expert minier et secrétaire d’État au ministère des Mines, de l’industrie et du développement technologique.

Related posts

Libye : Libération du fils de Kadhafi après sept ans d’emprisonnement

Franklin NIMPA

Elim – Mondial 2022 : Salah, absent des rangs égyptien

marie Lisette Zogo

RCA – Cameroun : Une enquête sur le modèle financier africain du groupe Wagner

Franklin NIMPA

Appel du président nigérian à l’Union africaine pour trouver des solutions durables et urgentes à la crise libyenne

Franklin NIMPA

CAN 2021 : Le tirage au sort prévu le 17 août (officiel)

marie Lisette Zogo

RDC-Assassinat de l’ambassadeur italien : Deux suspects interpellés

marie Lisette Zogo

Leave a Comment