fbpx
Kapt Media
Politics

Tensions entre la France et le Mali : Le premier ministre malien tacle encore Emmanuel Macron

Après le «  nouveau sommet » France-Afrique, Choguel Kokalla Maïga a de nouveau lancé des piques au gouvernement français.

Le Dr Choguel Kokalla Maïga accuse Paris d’avoir participé à la déstabilisation du Mali. S’il avait accusé la France, sur la tribune des Nations Unies, d’avoir abandonné le Mali en « plein vol », cette fois-ci, il l’accuse d’avoir entrainé des terroristes sur le territoire malien.

Ceci intervient après que le président français Emmanuel Macron ait qualifié le gouvernement malien d’illégitimelors du sommet France-Afrique. Encore une fois, le premier ministre est loin d’avoir digéré ces propos. Selon le média russe Sputnik qui a relayé une interview de premier ministre, ce dernier accuse la France d’avoir « offert Kidal à un mouvement proche de l’organisation terroriste Ansar Dine, qui a prêté allégeance à Al-Qaïda ».

« Ils ont des groupes militants là-bas, qui ont été formés par des officiers français. Nous en avons la preuve. Il existe une expression dans notre langue qui dit que lorsque vous cherchez une aiguille dans votre chambre et que quelqu’un, censé vous aider dans la recherche, se tient sur cette aiguille, vous ne la trouverez jamais. C’est donc la situation qui se passe actuellement au Mali, et nous ne voulons pas le supporter », a-t-il ajouté.

Les tensions entre Paris et Bamako ne cessent de s’intensifier, ce qui détériore de plus en plus les relations entre le Mali et la France.

Related posts

Bénin : Comparution de l’opposant Joël Aïvo pour atteinte à la sûreté de l’État

Armense Nya

Le Soudan n’est plus dans la liste noire des Etats terroristes

marie Lisette Zogo

Nigeria: Formation des femmes de soldats par les autorités de l’Etat de Lagos

Armense Nya

RCA : Nomination de Henri Marie Dondra au poste de Premier ministre

Franklin NIMPA

Teodorin Obiang Mangue sanctionné par le Royaume-uni pour corruption

marie Lisette Zogo

Appel au soutien des États d’Afrique centrale par le Conseil militaire tchadien

Franklin NIMPA

Laisser un commentaire