fbpx
Kapt Media
Africa Technology World

Hi-tech : Google entend investir 1 milliard de dollars en Afrique sur cinq ans

Dans le souci de garantir l’accès à un Internet rapide et moins cher, le géant Google a annoncé mercredi son intention d’investir un milliard de dollars en Afrique au cours des cinq prochaines années et de soutenir des start-ups pour favoriser la transformation numérique du continent.

La division de la société technologique américaine Alphabet Inc. (GOOGL.O) a fait cette annonce lors d’un événement virtuel au cours duquel elle a lancé un fonds d’investissement pour l’Afrique, par le biais duquel elle investira 50 millions de dollars dans des start-ups, en leur donnant accès à ses employés, son réseau et ses technologies.

Nitin Gajria, directeur général de Google en Afrique, a déclaré à Reuters dans une interview virtuelle que la société ciblerait notamment les startups axées sur la fintech, le commerce électronique et le contenu en langue locale.

“Nous examinons les domaines qui peuvent avoir un certain chevauchement stratégique avec Google et dans lesquels Google pourrait potentiellement ajouter de la valeur en s’associant avec certaines de ces startups”, a déclaré Gajria.

Nitin Gajria

De plus, aux côtés de l’organisation à but non lucratif Kiva, Google fournira 10 millions de dollars en prêts à faible taux d’intérêt pour aider les petites entreprises et les entrepreneurs au Ghana, au Kenya, au Nigeria et en Afrique du Sud, afin qu’ils puissent surmonter les difficultés économiques créées par le COVID-19.

Les petites entreprises africaines ont souvent du mal à obtenir des capitaux car elles ne disposent pas des garanties nécessaires exigées par les banques en cas de défaillance. Lorsque le crédit est disponible, les taux d’intérêt sont généralement trop élevés.

La société Google a indiqué qu’un programme lancé l’année dernière au Kenya en partenariat avec Safaricom, qui permet aux clients de payer en plusieurs versements des téléphones équipés de la technologie 4G, serait étendu à tout le continent avec des opérateurs de téléphonie mobile tels que MTN, Orange et Vodacom.

M. Gajria a déclaré qu’un câble sous-marin construit par Google pour relier l’Afrique et l’Europe devrait entrer en service au cours du second semestre de l’année prochaine et devrait multiplier par cinq les vitesses d’accès à Internet et réduire les coûts des données jusqu’à 21 % dans des pays comme l’Afrique du Sud et le Nigeria.

Related posts

Rencontre entre Joe Biden et Poutine : La date est connue

marie Lisette Zogo

Serie A: Ribery rejoint la Salernitana

marie Lisette Zogo

RCA construit son port à MONGOUMBA sur le corridor fluvial BRAZZAVILLE-BANGUI

marie Lisette Zogo

Insolite : Un Gabonais épouse 4 femmes le même jour

marie Lisette Zogo

Laisser un commentaire