fbpx
Kapt Media
Politics World

France : Taubira espère rassembler la gauche divisée contre Macron

L’ancienne ministre française de la Justice Christiane Taubira, très appréciée, a lancé samedi sa tentative d’unifier la gauche française en difficulté et de défier le président Emmanuel Macron lors des élections présidentielles d’avril, mais elle doit faire face à une multitude de candidats concurrents peu enclins à céder la vedette.

“Je m’engage ici devant vous, car je partage votre aspiration à un autre type de gouvernement”, a déclaré l’ancienne ministre du président socialiste François Hollande (2012-17) à ses partisans à Lyon lors du lancement officiel de sa campagne.

Taubira a fustigé “le pouvoir descendant et l’absence de dialogue social” sous Macron, promettant de se battre pour des salaires plus élevés, de meilleures conditions pour les élèves et les étudiants, le service de santé et la protection de l’environnement.

La femme de 69 ans, née en Guyane, territoire français d’Amérique du Sud, où elle a été députée, est admirée à gauche après s’être battue pour une loi reconnaissant la traite des esclaves comme un crime contre l’humanité, et pour avoir piloté le mariage homosexuel dans les textes de loi en 2013 en tant que ministre de la Justice.

“Nous ferons tout cela ensemble, car c’est ce dont nous sommes capables”, a-t-elle déclaré à une foule enthousiaste brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire “Avec Taubira”.

Mais elle risque de devenir l’un des six candidats qui se battent pour obtenir des voix parmi les quelque 30 % de l’électorat qui penchent à gauche.

Ces candidats vont de l’incendiaire Jean-Luc Mélenchon – le mieux placé dans les sondages compilés par l’hebdomadaire JDD avec près de 10 % – au candidat des Verts Yannick Jadot et à la maire de Paris Anne Hidalgo avec 6,5 et 3,5 %.

Un sondage de janvier donnait à Taubira un soutien d’environ 4,5 %.

À droite, trois challengers – la conservatrice Valérie Pecresse, la leader traditionnelle de l’extrême droite Marine Le Pen et l’insurgé Eric Zemmour – ont des chances d’affronter le président Macron au second tour de l’élection.

Bien qu’il n’ait pas encore déclaré sa candidature, le président lui-même bénéficie de la meilleure cote de popularité au premier tour, avec environ un électeur sur quatre.

Les partisans de Mme Taubira affirment qu’elle a le pouvoir d’alimenter “l’ardeur” des gens de gauche, qui ont été les plus grands perdants de l’effondrement du clivage politique traditionnel gauche-droite depuis la victoire présidentielle surprise de Macron en 2017.

L’ancienne ministre “veut être l’antidote à la lassitude des électeurs de gauche, qui ne supportent plus la fragmentation”, a déclaré Christian Paul, un partisan de Taubira et maire de la petite ville de Lormes, dans le centre de la France.

L’un des outils sur lesquels Taubira a misé est une “primaire du peuple” qui couronnera le candidat de gauche préféré d’environ 120 000 électeurs inscrits.

Mais si elle s’est engagée à respecter le résultat, les autres candidats ont refusé de s’engager dans ce processus.

Related posts

Ethiopie : le Premier ministre Abiy prête serment pour un nouveau mandat de cinq ans

Franklin NIMPA

Premier League : La marque CR7 ne change pas

marie Lisette Zogo

Soudan: le premier ministre Abdallah Hamdok démissionne

Armense Nya

Affaire Pegasus : Emmanuel Macron et Edouard Philippe dans le collimateur du Maroc

marie Lisette Zogo

Etats-Unis : Eric Adams, ancien policier élu maire de New York

marie Lisette Zogo

Centrafrique: L’ONU réclame justice pour ses agents

Armense Nya

Laisser un commentaire