fbpx
Kapt Media
Society

CAN 2021 : Des séparatistes affirment avoir tué un soldat camerounais dans une ville accueillant les équipes de la CAN

Des rebelles séparatistes ont tué mercredi un soldat lors d’une attaque dans la ville de Buea, dans le sud-ouest du Cameroun, où se trouvent quatre équipes de football qui participent à la Coupe d’Afrique des Nations, a déclaré un militant de haut rang.

Le coup d’envoi du plus grand tournoi de football d’Afrique a été donné dimanche sur fond de préoccupations sécuritaires, en particulier dans les régions de l’ouest, où une insurrection séparatiste cherchant à établir un État sécessionniste appelé Ambazonie a mené des attaques meurtrières contre des civils et l’armée depuis 2017.

Le Mali, la Gambie, la Tunisie et la Mauritanie du groupe F sont tous basés à Buea, dans la région du Sud-Ouest, où de nombreux affrontements entre l’armée et les rebelles ont eu lieu.

Le soldat a été tué par un engin explosif improvisé (IED) lors de l’attaque au cours de laquelle les rebelles ont échangé des coups de feu avec l’armée à l’intérieur de la ville, a déclaré Cho Ayaba, le chef des forces de défense rebelles de l’Ambazonie.

“Nos forces ont lancé une attaque à l’engin explosif improvisé qui a tué un soldat. Une force sœur connue sous le nom de Mountain Lions a également engagé un combat d’une heure avec l’armée”, a déclaré M. Ayaba.

M. Ayaba

L’objectif, selon Ayaba, était de perturber les préparatifs de deux matchs du groupe F qui se jouent mercredi à Limbe, une ville côtière située à environ une heure de route au sud de Buea.

Akem Kelvin Nkwain, un avocat des droits de l’homme basé à Buea, a confirmé que des hommes armés sont entrés dans la ville, ont ouvert le feu et ont utilisé des engins explosifs.

Nkwain a déclaré qu’un chauffeur de taxi et un passager ont également été tués lorsqu’ils ont été pris dans les tirs croisés près du marché central. Reuters n’a pas été en mesure de vérifier ces informations de manière indépendante.

Le premier match du groupe F, entre le Mali et la Tunisie, s’est déroulé mercredi avec une victoire du Mali 1-0, et le match entre la Gambie et la Mauritanie a débuté comme prévu.

Les milices de la minorité anglophone de l’Ouest se battent depuis 2017 pour protester contre ce qu’elles disent être leur marginalisation par le gouvernement francophone.

Le conflit a fait au moins 3 000 morts et contraint près d’un million de personnes à fuir. Les forces séparatistes et gouvernementales ont toutes deux été accusées d’exactions contre des civils.

Related posts

Cameroun : Des civiles fuient après une attaque meurtrière de Boko Haram

Franklin NIMPA

Nécrologie : La dépouille du Sultan Mbombo, foule le sol camerounais

marie Lisette Zogo

Éducation : 1295 nouveaux Enseignants sortis de l’ENSET

marie Lisette Zogo

CAN 2021 au Cameroun : Pourquoi les stades sont vides ?

Franklin NIMPA

Cameroun : l’armée affirme avoir poussé les rebelles du groupe Boko Haram vers le Nigeria

Franklin NIMPA

CAMEROUN : Problème de cartes nationale et de double identité, le DGSN S’exprime

kaptmedia

Laisser un commentaire