fbpx
Kapt Media
Economy

EXPLOITATION DU RUTILE D’AKONOLINGA : INAUGURATION DE L’UNITÉ D’ESSAIE

Le Ministre des mines a procédé ce jour 1er juillet à Akonolinga à l’inauguration de l’unité d’essai de la Société Eramet sise à Melan, unité d’essai qui va séparer le rutile et les autres éléments minéraux.

De très bonnes nouvelles en perspective pour le développement futur de notre Commune et du Cameroun. L’hon. Georges AKAMBA ASSEMBE Maire de la Commune d’Akonolinga n’a manqué de solliciter l’intervention de Mr. Le Ministre pour faire un plaidoyer auprès du Gouvernement pour la viabilisation de la voirie urbaine de la ville d’Akonolinga.

’’ Nous voulons être occupé et construire nos vies que le maire nous permet d’être employé par cette structure même si c’est 35 milles par mois ça peut aider des familles qui ne vive que de ça’’ lance un habitant de la localité qui espère en tirer profit grâce aux emplois.

Dès l’annonce du démarrage du projet, le maire de la ville avait pris des dispositions pour garantir l’emploi des fils de la localité. ‘’A l’heure où les choses commencent à se préciser avec la convocation de la première réunion par le préfet du nyong et mfoumou il est opportun d’attirer l’attention de nos frères sur la nécessité de mettre en place une base de donnée de CV des jeunes diplômés du département et de l’arrondissement d’akonolinga en priorité pour que le moment venus nous mettons une plateforme d’échange et de mise en place des stratégies pour un plaidoyer en faveur des fils de chez nous en priorité et surtout de ne pas laisser que cela soit politiser c’est le lieu ici de commencer à préparer les présidents d’association jeunes, à savoir l’AJESNYM le CNJC et les autres cela se passe chez nous ne restons pas en marge personne d’autre  mieux que  nous ne parlerons pour nous.’’ Avait annoncé l’hon. Georges AKAMBA ASSEMBE Maire de la Commune d’Akonolinga

LES DESSOUS DE LA VISITE DE PAUL BIYA EN SUISSE

Le Cameroun semble avoir marque un pas dans la résolution de la crise anglophone, c’est en toile de fond la révélation faite par une source diplomatique après l’annonce du voyage de Paul Biya ce dimanche 11 juillet 2021 à destination de Genève.

Après une bagarre à l’hôtel Intercontinentale le 24 juin 2019 suivie d’une manifestation de l’opposition demandant son expulsion à Genève, le Canton Suisse avait finalement décidé d’expulser le président de la république du Cameroun. Une première pour ce président qui passait le tiers de ses séjours prives dans la capitale genevoise. À la suite d’une pétition initie par le   député Sylvain Thévoz le Grand conseil, l’assemblée législative du canton de Genève, a débattu le 02 octobre pour décider si ou non déclarer le président camerounais, Paul Biya, persona non grata dans la ville suisse. Le ‘’Non’’ finira par l’emporter.

Avant son départ pour la suisse ce dimanche, Paul Biya a ratifié plusieurs décrets harmonisant la coopération Cameroun-Suisse tendue depuis un moment, l’occasion de rappeler ici que l’ambassade de la Suisse au Cameroun a longtemps été vide, sans ambassadeur pendant plus d’une année, elle a fonctionné grâce au chargé d’affaires Andreas Maager, qui assure l’intérim.

Alors que dans le Noso l’on observe une recrudescence de la violence et le nombre sans cesse croissant des victimes civils et militaires, le président est depuis ce matin à Genève ou l’attendent une médiation suisse menée par Berne et par le Centre pour le dialogue humanitaire (HD), basé à Genève. En effet, c’est depuis

En plus, la coopération suisse dans le pays a été renforcée, signe que le Cameroun et l’Afrique centrale font partie des priorités de la Suisse. En outre, un émissaire spécial pour la paix a été nommé : Günther Baechler, diplomate chevronné. Harcelé par les diplomates occidentaux et la pression sans cesse américaine, plusieurs chancelleries dénonçaient avec véhémence l’absence de résultats sur les négociations en cours.

Le temps.ch reporte ici une source diplomatique européenne qui commente : « Depuis le départ de Pietro, nous n’avons plus vraiment été mis au courant des avancées de cette négociation. HD ne nous a pas parlé, certains diplomates ont eu beau jeu de critiquer en termes sévères le manque de transparence de la Suisse. Le gouvernement camerounais a déploré l’absence de progrès et le manque de présence de la Suisse. Au Cameroun, ces questions protocolaires revêtent une importance particulière. Il y a des susceptibilités à ne pas froisser et certains au sein du gouvernement ont dénoncé un certain mépris suisse. »

Stéphane Rey, chef des affaires liées à la paix au Secrétariat d’État du DFAE, relativise : « Le rôle des ambassades sur place est important au niveau de la communication. Ceci dit, toute médiation est dirigée depuis Berne. Et nous apportons un soin particulier à tenir nos partenaires clés informés de l’avancée des processus que nous menons, ce qui pose de nombreux défis en période de pandémie. Et jamais nous ne dévoilons le contenu des discussions, pour protéger les parties ».

À Yaoundé tout le monde parle d’une solution politique pour la sortie de crise, mais s’étonne de l’opacité qu’affichent les Suisses dans ces négociations. L’ambassade de France favorable à cette solution politique, il aurait à de multiples reprises traitées les Suisses de « menteurs ». Sollicitée par Boris Mabillard, l’ambassade de France dément : « La seule position tenue par notre ambassadeur est celle de la France : nous apportons notre plein soutien aux efforts de la médiation suisse. Toute autre allégation est sans fondement et ne vise qu’à porter atteinte à l’image de la France, à la réputation de notre ambassadeur ou à l’efficacité de cette médiation. »

‘’Mais, indice d’une détérioration de la relation entre Berne et Yaoundé, Günther Baechler n’a pu se rendre qu’une fois au Cameroun, au mois d’avril, et il n’y a vu que Félix Mbayu, ministre délégué auprès du Ministre des relations extérieures en charge des négociations avec les séparatistes, alors qu’il avait sollicité un entretien avec Ferdinand Ngoh Ngoh. La fin de non-recevoir de ce dernier apparaît comme une rebuffade, même si, selon nos sources, la secrétaire d’Etat Livia Leu s’est, depuis, entretenue avec Ferdinand Ngoh Ngoh.’’ Précise le Temps.ch, tout en rappelant que  c’est en avril 2019,que  Paul Biya a confirmé la bienvenue de Berne qui    acceptait cette responsabilité de négociations , la mission avait été divisée en deux  :’’ le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) s’occupera de favoriser les conditions d’un dialogue de paix auprès des autorités camerounaises; HD, en étroite collaboration avec le DFAE, aura pour tâche de réunir la rébellion morcelée autour de la table des négociations. HD, l’une des organisations de médiation de conflits les plus expérimentées, travaille régulièrement avec le DFAE.NDLR’’.

Le silence du   député Sylvain Thévoz sur la venue ce dimanche de Paul Biya serait un indice sur l’urgence de sa présence en suisse. Surtout que les USA viennent de réitérer leur confiance à la médiation Suisse financée à hauteur de 800 milles euro par le Canada.

L’ambassadeur de suisse au Cameroun a quitté Yaoundé en fin de semaine dernière pour Genève.

En 2016, le Premier ministre de l’époque, Philemon Yang, tente de négocier avec les enseignants et les avocats en grève, mais les pourparlers échouent, car les deux parties n’ont pas réussi à trouver un terrain d’entente.

En réponse à la grève, le gouvernement annonce des réformes telles que le recrutement d’enseignants bilingues, le déploiement d’avocats anglophones dans les tribunaux de droit commun et l’utilisation de la langue anglaise dans les tribunaux.

Le gouvernement refuse également de prendre en compte la demande d’éléments plus modérés pour un retour au fédéralisme, qui accorderait aux régions une plus grande autonomie.

Related posts

Cameroun : Les meuniers suspendent leurs livraisons de farine

Franklin NIMPA

Fonction publique : Une hausse de la masse salariale en 2022 prévu au Cameroun

marie Lisette Zogo

Cameroun : Eneo récupère auprès de l’Etat la dette de 34 milliards de FCFA liée aux factures d’électricité d’Alucam

Franklin NIMPA

Fond COVID-19: Plus de 4 milliards F CFA bousillé par le Minresi

marie Lisette Zogo

Guerre en Ukraine-Chelsea : Roman Abramovich met le club en vente

marie Lisette Zogo

Victoria Oil décroche une extension de licence pour Matanda

Franklin NIMPA

Leave a Comment