fbpx
Kapt Media
Diaspora

Diaspora : Déclaration d’un réfugié de guerre camerounais demandant le même traitement que les Ukrainiens aux États-Unis

En mars, le président Joe Biden a déclaré que les États-Unis accueilleraient 100 000 réfugiés ukrainiens et qu’ils accorderaient le statut de protection temporaire (TPS) à 30 000 autres réfugiés déjà présents sur le territoire américain. Mais si les Ukrainiens fuyant la guerre sont accueillis avec beaucoup de solidarité, il n’en va pas de même pour tous.

Wilfred Tebah a quitté son pays, le Cameroun, il y a environ trois ans en raison du conflit en cours et du risque de persécution. « Il y a beaucoup de Camerounais aux États-Unis et certains sont encore en détention et d’autres sont encore à la frontière, ce qui pourrait les aider à ne pas être expulsés, dit le jeune homme de 27 ans. Nous sommes en danger, je tiens à le souligner. Et seul le TPS pour le Cameroun nous aidera à nous sortir de ce danger ».

Le statut de protection temporaire fournit un permis de travail pour une durée de six à 18 mois. Récemment, l’ONG Human Rights Watch a publié un rapport indiquant que certains Camerounais ont été victimes de refus d’asile infondés et de mauvais traitements en détention aux États-Unis.

Wilfred a écrit une lettre au sénateur républicain Rob Portman pour expliquer sa situation. Il dit qu’il aimerait bénéficier du même traitement que celui réservé aux Ukrainiens. « Je ne peux pas vraiment dire que c’est injuste, car ils le méritent comme nous le méritons aussi. La seule chose que nous pouvons faire est de continuer à plaider pour leur demander que nous en avons besoin », explique Wilfred.

Les demandeurs d’asile ukrainiens sont exemptés des restrictions d’asile visant à empêcher la propagation de la COVID-19. Des centaines d’entre eux attendent actuellement dans la ville mexicaine de Tijuana de demander une protection aux États-Unis.

« Les États-Unis accordent des protections humanitaires à des réfugiés majoritairement blancs et européens, alors que ces 100 millions de personnes dont s’occupe le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), encore une fois majoritairement des personnes de couleur, originaires d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, continuent de languir », déclare Tom K. Wong, maître de conférences de sciences politiques à l’Université de Californie à San Diego.

Tom K. Wong

Le ministère de la sécurité intérieure, qui supervise le TPS et d’autres programmes humanitaires, a refusé de commenter les plaintes pour racisme dans la politique d’immigration américaine.

Related posts

Porta Potty Dubai : Signification et Témoignages des célèbres influenceuses d’Instagram

Franklin NIMPA

Rencontre entre le ministre des Affaires étrangères camerounais et son homologue chinois

Franklin NIMPA

Demande de candidature : Comment obtenir un visa britannique de courte durée pour les aviculteurs et les conducteurs de poids lourds

Franklin NIMPA

Mexique : Perquisition de 2 camions transportant 6 Ghanéens, un Camerounais et 593 autres migrants

Franklin NIMPA

Deux ressortissants camerounais arrêtés à Bengaluru pour séjour illégal

Franklin NIMPA

Religion : désignation d’une Camerounaise à la tête d’une congrégation Catholique en France

Franklin NIMPA

Leave a Comment