fbpx
Kapt Media
Africa Society

Deux Camerounais arrêtés pour un présumé trafic d’armes à Calabar

Deux Camerounais ont été arrêtés pour trafic d’armes illégales à Calabar, dans l’État de Cross River.

Trente-huit autres personnes ont été interpellées pour des crimes présumés dans l’État. Sikiru Akande, commissaire de police de l’État, a informé les journalistes hier au siège de la police de l’État, à Calabar, lors de la présentation des suspects, et a demandé aux personnes impliquées dans le trafic d’armes d’arrêter ou de faire face à la loi.

Akande a prévenu que la police allait traiter les criminels sans pitié dans l’État.

« Je tiens à remercier les bonnes gens pour leur soutien jusqu’à présent, car nous avons bénéficié de la coopération des habitants de Cross Rivers, en particulier du gouverneur, qui a réagi lorsqu’une catastrophe naturelle a détruit certaines parties de nos bâtiments dans le commandement. Ce soutien nous a encouragés à creuser plus profondément et à en faire plus dans notre devoir de garantir que Cross River reste paisible et exempte de crime. Nous sommes tous conscients des problèmes de sécurité dans le sud-est et le sud-sud, ainsi que dans le pays en général. Nous sommes proactifs dans notre approche, car nous n’allons pas nous asseoir, croiser les bras et les laisser nous dévorer. Nous travaillons assidûment pour nous assurer que le crime est tué dans l’œuf avant qu’il ne soit commis. Les drogues dures jouent un rôle majeur dans l’aide apportée aux hommes de la pègre, ils utilisent de nombreuses substances pour stimuler leur ego et commettre des actes ignobles, mais nous avons renforcé nos patrouilles, car nous avons également adopté le programme de l’inspecteur général de la police visant à réduire le crime et la criminalité à leur plus simple expression. Aujourd’hui, nous avons fait défiler 40 personnes soupçonnées d’être impliquées dans divers crimes au cours des deux dernières semaines et nous continuerons à en faire plus pour nous assurer que Cross River et Calabar en particulier restent l’État et la ville les plus paisibles du Nigeria ».

Sikiru Akande

Parmi les suspects, deux d’entre eux, Ojong Valentine, 28 ans, et Ayuk Serge Enow, 35 ans, ont déclaré être venus à Calabar pour acheter des armes à un certain Ogbuagu Emmanuel afin de rentrer au Cameroun, avant d’être arrêtés par la police.

Quelques-uns des objets retrouvés comprenaient des pistolets de fabrication locale, 99 paquets de cocaïne, et 100 enveloppes de cannabis, entre autres.

Related posts

Réouverture de la route Bama-Banki-Cameroun après neuf ans

Franklin NIMPA

Drame : Un téléphérique chute et fait 12 morts

marie Lisette Zogo

Insolite : Un Gabonais épouse 4 femmes le même jour

marie Lisette Zogo

Nécrologie : L’archevêque Desmond Tutu a rendu l’âme

Franklin NIMPA

Cameroun : Des hauts fonctionnaires missionnés pour convaincre les enseignants mécontents de retourner dans les salles de classe

Franklin NIMPA

Leave a Comment