fbpx
Kapt Media
Society

Christine ngo tjock maire de Boumnyebel comme tous les jeudis, fait une descente sur le terrain.

Ce jour accompagné de son deuxième adjoint ; son secrétaire général et son secrétaire particulier, elle a effectué une descente à Boumnyebel Likanda, pour se rassurer de l’état de propreté de la ville. Au cours de celle-ci elle est informée d’une présence étrangère dans la ville. Elle se  rapproche du lieu indiqué, et y découvre une dame très amaigrie, la prise de contact avec cette dernière, nous  dévoile  une victime de la « guerre » du Noso. Elle serait native de l’arrondissement de Messondo, et vivrait à Kumba. Elle a été enlevée et amenée en forêt où elle a subi des sévices  indescriptibles. Retrouvée par les forces de maintien de l’ordre, elle se retrouve à Boumnyebel.

Madame le maire sensible à cette situation, lui apporte  les premiers soins, après quelques coups de fil, le préfet du département du Nyong- et kelle lui demande de la faire  conduire à Eseka. Chose qui a été faite à l’immédiat, madame Ngo Nguend Jacqueline puisqu’ il s’agit d’elle est actuellement sous soins à l’hôpital d’Eseka.

L’autre volet et non moins négligeable de la journée portait sur la communauté musulmane de Boumnyebel, qui profitant de la présence de madame le maire sur le terrain va soumettre  un problème d’emplacement pour la mosquée du parking, séance tenante madame le maire leur a donné son ok, pour la construction d’un nouvel espace de prière à l’aire de repos.

Retour au bureau pour certaines signatures et mise au point.

Il est 19 h 03 minutes, nous sommes à Mbamkomo en route pour Yaoundé, pour d’autres missions. Rendus à la mairie de Ngog-Mapubi, suite à un échange avec madame le maire Christine Ngo Tjock, jeudi dernier à Boumnyebel, les représentants de la communauté musulmane locale, ont remercié le travail par elle abattu avec son équipe.

À travers une prière, ils ont  demandé à Allah de veiller sur la commune et tout son personnel. Un moment d’échange qui confirme l’effectivité du vivre ensemble qui se dégage de la « pierre lumineuse »

À chaque jour, suffit sa peine !

Related posts

Cameroun : Les femmes subissent de lourdes souffrances à cause de la crise anglophone

Franklin NIMPA

Human Rights Watch : Abus et tortures de personnes expulsées des Etats-Unis au Cameroun

Franklin NIMPA

Burkina Faso: deux civils tués dans une attaque

Armense Nya

Crise anglophone : « Operation lockdown » ou pas, tel est la question

marie Lisette Zogo

Cameroun : Les membres de la famille présidentielle enterrent leurs proches

Franklin NIMPA

Trois casques bleus blessés dans une attaque au Mali

Franklin NIMPA

Leave a Comment