fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun : Un sénateur d’opposition camerounais enlevé et assassiné dans la region du Nord-Ouest

L’action du Groupe F a débuté mercredi à Limbé, dans l’ombre d’une possible violence séparatiste, après que le corps du sénateur de l’opposition Henry Kemende a été retrouvé dans la région du Nord-Ouest – l’une des provinces anglophones du Cameroun où le conflit fait rage entre les sécessionnistes armés et les forces gouvernementales.

Kemende, membre du Front social démocratique (SDF), a été assassiné après avoir été enlevé dans la nuit de mardi à mercredi à Bamenda, la capitale provinciale.

Les équipes qui jouent à Limbe – à quelque 240 kilomètres au sud, dans la région du Sud-Ouest – ont été menacées d’attaques pendant la Coupe d’Afrique des Nations.

« Son corps a été retrouvé avec la poitrine criblée de balles », a déclaré le vice-président du SDF, Joshua Osih, à l’agence de presse française AFP.

M. Osih a déclaré que des groupes revendiquant un État sécessionniste pour les deux régions anglophones pourraient être responsables de l’attaque.

Les ONG internationales et l’ONU accusent régulièrement les séparatistes et les forces gouvernementales de crimes et d’atrocités contre les civils.

Selon M. Osih, les séparatistes en veulent au SDF parce que le parti majoritairement anglophone s’oppose à une partition du Cameroun.

La cible

Plusieurs responsables locaux et nationaux du SDF ou leurs biens ont été pris pour cible parce que le parti majoritairement anglophone s’oppose à une partition du Cameroun.

Dans la quête d’autonomie, plus de 3 500 personnes sont mortes et près d’un million ont fui leur foyer.

Dans son message à la nation à l’occasion du Nouvel An, le président camerounais, Paul Biya, a mis en garde contre de nouvelles attaques de la part des militants.

La province septentrionale du Cameroun a subi des raids transfrontaliers de djihadistes venus du Nigeria, à l’ouest.

Les attaques ont diminué depuis que les militants de Boko Haram et de la branche ouest-africaine du groupe armé État islamique ont commencé à se battre entre eux.

Related posts

Crise anglophone : Enlèvement d’un prêtre catholique à Mamfe

marie Lisette Zogo

Cameroun : Deux soldats tués par des séparatistes dans le nord-ouest du pays

Franklin NIMPA

Douala : Démarrage des travaux de construction d’une ligne de Tramway de 18 km en 2023

marie Lisette Zogo

Cameroun: le MRC déplore les traitements inhumains

Armense Nya

Assainissement : Les commerçants du marché Melen « n’ont pas eu moins chaud »

marie Lisette Zogo

Cacao: Bientôt les cultivateurs camerounais recevront 4,5 millions de plants

marie Lisette Zogo

Leave a Comment