fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun – Religion : Semaine de prière pour l’unité des chrétiens à Douala

Des campagnes d’évangélisation et des célébrations œcuméniques de la Parole ont été organisées dans l’archidiocèse de Douala et dans plusieurs autres diocèses du Cameroun. Un nouveau fait est le nombre croissant de chrétiens qui se forment et se réunissent sur les réseaux sociaux pour prier ensemble.

Les activités œcuméniques organisées à Douala à l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2023 ont été inaugurées par le Père Michael Tchoumbou, prêtre de l’archidiocèse de Douala. Il est le responsable de la Commission diocésaine des ministères de la Bible, de la Pastorale et de l’Œcuménisme.

Catholiques, évangélistes – nous vivons ensemble

La promotion de l’Écriture sainte et la prière commune sont les deux points importants qui marquent les célébrations œcuméniques de cette semaine à Douala.

Durant cette semaine, des célébrations de la Parole ont lieu dans les églises catholiques, presbytérienne, évangélique et méthodiste, avec le soutien des pasteurs de ces différentes églises. La Parole de Dieu unit les différents chrétiens.

« La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est à la fois spirituelle et prophétique pour nous, ici au Cameroun, car nous vivons ensemble dans les mêmes communautés : Catholiques, évangélistes, baptistes… nous vivons tous ensemble et partageons chaque jour les mêmes problèmes. Il est donc important que nous travaillions ensemble pour résoudre tous ces problèmes », a déclaré le père Tchoumbou.

Père Michael Tchoumbou

Le prêtre de Douala est convaincu que les chrétiens du Cameroun peuvent apporter une voix commune et unie qui contribuerait de manière significative au développement et à l’unité du pays. Cela peut également favoriser les préoccupations de justice et de paix dans le pays.

Faire le bien, rechercher la justice

Le thème mondial de cette Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est « Faites le bien, recherchez la justice ».

La semaine est donc l’occasion de développer une vision chrétienne partagée tout en encourageant les gens à vivre ensemble et à ouvrir la possibilité de « faire de bonnes actions pour la justice et le bien commun », a déclaré le père Tchoumbou.

Se rassembler sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux camerounais, des associations se créent pour partager la parole de Dieu et mener des actions caritatives communes en faveur des pauvres et des personnes vulnérables. À titre d’exemple, citons le cas d’un groupe d’anciens étudiants de l’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC) dirigé par Didier Tchoumela. Ils ont décidé de vivre le plus intensément possible la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

Pour Sœur Marie Simone Tamtabi, membre de ce groupe, de nombreux jeunes d’autres confessions, y compris certains qui n’appartiennent à aucune religion, ont été motivés à se réunir simplement avec l’idée de faire le bien.

« Notre désir de faire le bien est au-dessus de tout… Nous nous sommes donc dits qu’il y avait quelque chose à faire dans ce monde, et que la religion ne devait pas être un obstacle », a-t-elle déclaré. « Dans l’association, nous avons ceux qui sont en mesure de fournir des ressources matérielles que nous donnons aux pauvres et aux personnes vulnérables. D’autres ont donné de leur temps pour donner des cours. Nous avons également des médecins qui fournissent des soins médicaux gratuits, en particulier aux enfants », a déclaré Sœur Tamtabi.

Sœur Marie Simone Tamtabi

Related posts

Urgent : Action coup de poing de la BAS en Belgique

marie Lisette Zogo

Insécurité : 5 présumés malfaiteurs sous les verrous dans la ville de Nkongsamba

marie Lisette Zogo

Bousculade à Olembé: Indemnisation des familles des victimes  

Armense Nya

Senegal : Le projet du chanteur Akon reste sans suite, les habitants sont dans le noir

Franklin NIMPA

Ghana : Un Nigérian abattu après avoir poignardé des policiers

Franklin NIMPA

Cameroun : Enlèvement de 15 pêcheurs par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

marie Lisette Zogo

Leave a Comment