fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun : Rebecca Enonchong toujours en détention

La Camerounaise Rebecca Enonchong, une entrepreneuse technologique qui a été arrêtée et détenue mardi 10 août pour faire face à un tribunal à Douala, dans la région du Littoral du Cameroun se trouve toujours en détention.

Accusée d’« outrage » et arrêtée selon une « instruction verbale » du procureur général de la région du Littoral, Rebecca a passé sa troisième nuit à la légion de gendarmerie de Douala et rien ne semble indiquer qu’elle sera libérée plus tôt.

Après avoir été déférée devant le tribunal de première instance de Bonanjo mercredi, Enonchong a été placée en détention provisoire en raison d’un retard dans les formalités administratives, selon Edith Kah Wallah, militante politique et des droits de l’homme.

« Il n’y a pas de plainte écrite, c’est le Procureur général lui-même qui se dit indigné, c’est lui qui appelle verbalement et demande à la Légion de gendarmerie d’arrêter Mme Enonchong. Donc le procureur général est le plaignant, c’est lui qui prend l’initiative de l’arrestation, et c’est lui qui va déterminer le jugement, et c’est une chose extraordinaire au Cameroun aujourd’hui que d’en être arrivé là. »

Edith Kah Wallah

Contre toute attente, la mise en cause n’a pas reçu de plainte ou de convocation, mais a été arrêtée sur ordre verbal du procureur, indiquent ses avocats.

Par ailleurs, les avocats dénoncent une intimidation, un abus de pouvoir et un harcèlement à l’encontre de celle qui est connue pour ses déclarations franches et ses critiques à l’égard du gouvernement, notamment en ce qui concerne la crise anglophone.

Pour rappel, depuis le déclenchement de cette affaire en début de semaine, Rebecca Enonchong, classée parmi les 50 femmes les plus influentes d’Afrique selon un classement Forbes, ne cesse de recevoir le soutien de nombreuses missions diplomatiques, mais aussi de l’écosystème tech à travers le monde.

Ainsi, de nombreuses campagnes et pétitions ont été lancées sur Twitter pour demander sa libération.

Related posts

Cameroun : Arrestation de deux personnes avec 70 kg d’écailles de pangolin à Mbalmayo

Franklin NIMPA

Cameroun : Décret du Premier ministre portant nomination de fonctionnaires au ministère de la Décentralisation et du Développement local

Franklin NIMPA

Cameroun : Des villageois protestent contre un accord d’extraction de minerai de fer avec la Chine

Franklin NIMPA

Cameroun : Un individu intersexe victime d’une horrible agression

Franklin NIMPA

Quatre élèves arrêtés pour le vol de l’arme du sous-préfet de Kribi 2e

marie Lisette Zogo

Cimenterie de Kribi : Les ouvriers réclament leurs salaires et de meilleures conditions de travail

marie Lisette Zogo

Leave a Comment