fbpx
Kapt Media
Africa

Cameroun-Nigéria : la démarcation de la frontière est engagée

Le procureur général de la Fédération (AGF) et ministre de la Justice, Abubakar Malami, a exprimé l’engagement du gouvernement fédéral à finaliser l’exercice de démarcation de la frontière entre le Nigeria et le Cameroun.

Malami a fait cette déclaration en recevant le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mahamat Annadif, qui lui a rendu une visite de courtoisie mardi dernier.

Dans une déclaration mise à la disposition des journalistes par l’assistant média de l’AGF, le Dr Umar Gwandu, hier, le ministre a déclaré : « Je tiens à vous assurer que la délégation nigériane est convaincue que sous votre direction, la Commission mixte Cameroun-Nigeria (CNMC) continuera à remporter davantage de succès dans ses efforts pour délimiter de manière permanente la frontière entre le Cameroun et le Nigeria, conformément à l’arrêt de la Cour internationale de justice et aux autres traités et déclarations pertinents. »

M. Malami s’est dit optimiste quant au fait que les mesures prises pour résoudre les points de désaccord en suspens sur la question de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria feront l’objet d’une démarcation complète et légale dans un avenir proche.

Selon le ministre, « il sera apprécié que tous les aspects des zones de désaccord de la frontière entre le Nigeria et le Cameroun soient résolus et démarqués conformément à l’arrêt de la Cour internationale de justice, sans crainte ni faveur. »

Malami a déclaré que la session proposée de la Commission mixte Cameroun-Nigéria (CNMC) qui sera convoquée prochainement à Yaoundé ouvrira la voie à des réalisations marquantes, notamment la démarcation exercée.

Dans ses remarques, M. Annadif a déclaré que sa visite a ouvert un chapitre exceptionnel dans les relations internationales et la diplomatie en vue de promouvoir la paix entre les pays frères.

Il a déclaré que cet engagement est la preuve que les problèmes africains peuvent être résolus par des solutions africaines, par des Africains, sur la base de la cordialité des relations et de la compréhension mutuelle entre les deux pays voisins.

Related posts

Forces séparatistes au Nigeria et au Cameroun s’unissent

Franklin NIMPA

Football : Le stade Ebimpé en plein rajeunissement

marie Lisette Zogo

CAN Féminine Maroc 2022 : Élimination du Ghana

marie Lisette Zogo

RDC : Les prochaines élections risquent de déstabiliser l’identité « Congolité »

Franklin NIMPA

Afrique Centrale : L’ONU, CEEAC et leurs partenaires se mobilisent contre les discours haineux

Franklin NIMPA

LDC (CAF): Fovu de Baham tenu en échec par Petro Atletico de Luanda

marie Lisette Zogo

Leave a Comment