fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun : Messe d’anniversaire d’un évêque perturbée par des coups de feu

Une messe d’anniversaire pour l’évêque de Kumbo, dans la région troublée du Nord-Ouest du Cameroun, a été interrompue par des coups de feu.

Le 7 mai, l’évêque George Nkuo célébrait le 40e anniversaire de son ordination sacerdotale dans les locaux du St. Augustine College de Nso lorsque des coups de feu ont été entendus, faisant tomber les participants au sol. Un échange de tirs avait eu lieu entre les troupes gouvernementales et les rebelles séparatistes près de l’établissement.

En effet, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont les parties anglophones du Cameroun, et une révolte séparatiste contre le gouvernement central majoritairement francophone y fait rage depuis près de cinq ans.

L’archevêque de Bamenda, Mgr Andrew Nkea Fuanya, et le gouverneur de la région, M. Adolphe Lele L’Afrique, ont notamment assisté à l’événement.

« Le gouvernement est déterminé à instaurer une paix durable dans cette division et dans l’ensemble de la région, a déclaré M. L’Afrique. Aucune pierre ne sera négligée pour ramener la normalité dans la division de Bui [la grande région qui entoure la ville] et dans la ville de Kumbo. L’effort de pacification des autorités administratives, l’opération de sécurisation de la division et de toute la région se poursuivront et s’intensifieront pour faire face à la situation actuelle », a-t-il ajouté.

M. Adolphe Lele L’Afrique,

Selon Cecilia Vernyuy, membre de l’Association des femmes catholiques, qui a assisté à la messe d’anniversaire, la congrégation a été effrayée par les coups de feu.

« Nous sommes tous allés nous allonger sur le sol », a-t-elle déclaré à Crux. « C’était effrayant. C’était comme si l’Église avait été attaquée. »

Cecilia Vernyuy

Pendant son homélie, Nkea a déclaré que l’échange de coups de feu si près de la messe montrait la proximité de Nkuo avec son peuple à Kumbo.

« L’évêque exerce son ministère notamment en tant que berger en chef du diocèse de Kumbo en ces temps difficiles », a déclaré l’archevêque. Nous sommes témoins du fait qu’il est proche de ses brebis, qu’il se tient près de ses brebis et qu’il est prêt à mourir pour ses brebis, et c’est un très grand témoignage du message de l’Évangile qu’il prêche au peuple et qui est diffusé dans le monde », a-t-il poursuivi. La bonté du berger se voit dans sa volonté et sa disposition à donner sa vie pour ses brebis et c’est un signe que la première qualité du bon berger est d’aimer ses brebis… Nous avons vu cet amour à travers notre peuple et sa disposition à donner sa vie au cours de ses 40 ans de service dans la prêtrise. »

Nkea

Dans ses propres remarques, M. Nkuo a profité de l’occasion pour plaider en faveur de la paix dans sa région troublée.

« Jésus-Christ nous dit qu’il est le Chemin, la Vérité et la Lumière, et nous devons être capables de regarder la vérité en face, de nous regarder les uns les autres, de dire ‘je suis désolé’ et de nous réconcilier. Chacun d’entre nous doit être capable de regarder son voisin et de dire ‘ceci est mon frère, ceci est ma sœur' », a déclaré le prélat. Ma célébration au cœur de tout cela me rassure sur le fait que c’est possible, si seulement nous pouvons briser l’orgueil, et cultiver l’amour de la vérité et de la justice, et prendre soin les uns des autres. »

M. Nkuo

Lors d’une brève réunion sur la situation sécuritaire à Kumbo, le maire Vernatius Mborong a déclaré que les séparatistes ont rendu la vie « très insupportable » pour les habitants de la ville.

« Au moment où je vous parle, il y a six de mes travailleurs qui ont été emmenés dans la brousse il y a seulement quatre jours. Et vous pouvez supporter avec moi que vivre dans ce genre de circonstances n’est pas facile. Vous ne pouvez pas marcher en ville. Vous vous déplacez quelque part, vous regardez à gauche, vous regardez à droite. Quel genre de vie est-ce là ? Nous vivons l’enfer », a-t-il déclaré.

Vernatius Mborong

Vernyuy, membre du CWA qui a assisté à la messe, a déclaré que tout ce dont elle avait besoin était que la paix revienne dans la communauté.

« Toutes les parties devraient déposer les armes. Tous meurent de tous les côtés, aussi bien les militaires que les séparatistes. Ils sont tous mis au monde par des femmes », a-t-elle déclaré. Nous pleurons pour notre terre et nous pleurons aussi pour nos enfants. Tous ces enfants sont mis au monde par des femmes. Une femme ne peut jamais abandonner son enfant. Tout ce que nous demandons, c’est que la paix revienne », a-t-elle ajouté.

Vernyuy

Selon l’analyste politique Edwin Ebako, l’approche militaire du gouvernement face à la crise anglophone est malavisée et prolonge le conflit.

« Avant, le gouvernement savait qu’il allait réprimer les séparatistes en utilisant l’armée, mais cette méthode n’a pas fonctionné », a-t-il déclaré à la chaîne d’information locale, Equinox TV. Et à chaque fois, le gouvernement a essayé d’utiliser la mauvaise procédure qui n’a fait que donner aux garçons (séparatistes) la possibilité d’évoluer », a-t-il ajouté. Lorsque cette question a commencé en 2016, le gouvernement aurait su et aurait étouffé cette question avant qu’elle ne s’aggrave. La crise ne fera que s’intensifier si le gouvernement ne s’attaque pas directement aux causes profondes de ce problème et n’entame pas un dialogue inclusif pour résoudre le problème véritablement dans l’intérêt du peuple de cette nation », a déclaré Ebako.

Edwin Ebako

Related posts

Cameroun : Une jeunesse payée pour assister à l’anniversaire du Président Biya

Franklin NIMPA

Arrestation du principal fournisseur d’armes et d’explosifs des Ambazoniens (au Nigeria)

marie Lisette Zogo

Cameroun : Décret du Premier ministre portant nomination de fonctionnaires au ministère de la Décentralisation et du Développement local

Franklin NIMPA

Nord-Ouest : Des séparatistes tuent 3 gendarmes à Jakiri

marie Lisette Zogo

Crise anglophone : La chefferie de Baligham dans de sales draps

marie Lisette Zogo

Cameroun : la succession présidentielle, un enjeu majeur pour la résolution des crises politiques du pays

Franklin NIMPA

Leave a Comment