fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun : Les légataires du riche homme d`affaires Victor Fotso devant les tribunaux

Un litige concernant la propriété du patrimoine du célèbre homme d’affaires Victor Fotso, qui implique 146 héritiers (25 épouses et 121 enfants), a été soumis à la justice camerounaise et française.

Après le décès du grand milliardaire Victor, 94 ans, le 20 mars 2020 à l’Hôpital américain de Paris à Neuilly-sur-Seine, trois camps se sont formés au sein de sa famille.

Le premier, Yves-Michel Fotso, passe à l’offensive. Condamné à la prison à vie mais évacué au Maroc pour des raisons de santé, l’ancien patron du groupe Fotso a obtenu un mandat de 99 ayants droit. Il demande aux tribunaux de Douala et de Yaoundé d’inscrire des hypothèques judiciaires sur tous les biens du défunt achetés par l’ancien footballeur international Jérémie Njitap.

Patrimoine immobilier

A noter que l’ancien capitaine de l’équipe nationale de football, Lions Indomptables, est le mari de Laure Njitap Toukam Fotso. Ce dernier est devenu l’administrateur du groupe en 2011 après l’incarcération d’Yves-Michel – qui s’était vu confier la succession à la suite du décès de leur père.

« Je ne suis pas en mesure de m’exprimer sur des affaires qui, quels que soient les protagonistes et même s’ils sont anciens, ont droit au secret », a déclaré Jérémie Njitap.

Jérémie Njitap

Actuellement, Yves-Michel et ses partisans poursuivent une démarche judiciaire contre le camp de sa sœur, dans l’espoir de faire la lumière sur la façon dont l’ancien footballeur et ses proches ont réussi à acquérir plusieurs propriétés de Victor à Douala et Yaoundé par le biais de la société immobilière SCI GHF.

Ces biens comprennent l’immeuble Abbia et celui qui lui est adjacent, au cœur du centre-ville de Yaoundé, qui ont été acquis en février et juin 2012. Sur la liste figurent deux autres immeubles, acquis en 2013 : celui qui abrite le cinéma Wouri à Douala et celui dit  » ancien Monoprix  » à Akwa. Plusieurs terrains de la capitale économique font également l’objet de ces procédures judiciaires.

Où sont passés les 30 millions d’euros ?

En outre, Yves-Michel a saisi la justice française pour, entre autres, établir ce qu’il est advenu des 30 millions d’euros (36,2 millions de dollars) issus de la vente d’un autre immeuble en 2019. Situé Porte de la Chapelle à Paris, cet immeuble appartenait auparavant à la SCI FOV Paris, un organisme immobilier partiellement détenu par Victor.

Des doutes ont été émis par les plaignants sur le fait qu’il ait vendu, de son plein gré, ce qu’il considérait comme son bien le plus précieux, quelques semaines seulement avant sa mort.

En revanche, une piste est apparue aux enquêteurs. Dans les 19 jours précédant sa mort, alors qu’il était sur le point d’être évacué vers la France pour y être soigné, Victor aurait décidé de « déshériter » ses femmes et ses enfants. Il aurait signé un document pour transférer le solde de ses parts dans la SCI FOV Paris à un fonds de dotation qui avait été créé quelques mois plus tôt.

Autrement dit, ses héritiers n’auraient pas eu accès aux comptes de la SCI FOV Paris après sa mort, mais aussi à l’argent acquis lors de la vente de l’immeuble. Ces fonds seraient désormais la propriété du fonds de dotation, dont le but est de financer des associations socioculturelles et sportives ainsi que des activités caritatives.

Le camp des irréductibles

Pour sa part, Laure Toukam nie toute malversation. Pour son époux, Njitap, « je ne suis pas en mesure de m’exprimer sur des affaires qui, quels que soient les protagonistes et même s’ils sont anciens, ont droit au secret. »

Au cours de cette joute juridique qui ne fait que commencer, Yves-Michel se bat pour obtenir le soutien de tous les héritiers. Mais il cherche également à obtenir le soutien d’un troisième camp, celui des indécis, mené par Christelle Nadia Fotso, une avocate basée aux États-Unis.

Cette dernière n’est pas très intéressée par les questions liées à l’héritage, mais plutôt par les circonstances « douteuses » de la mort d’un magnat ayant 146 héritiers.

Related posts

Cameroun : Appel à l’aide des villageois face aux éléphants qui détruisent les plantations et les logements

Franklin NIMPA

Ordure ménagée : Est-ce le présage de l’organisation d’une CAN Total Énergies dans un Cameroun inondé d’ordures ?

marie Lisette Zogo

Forces séparatistes au Nigeria et au Cameroun s’unissent

Franklin NIMPA

Quatre élèves arrêtés pour le vol de l’arme du sous-préfet de Kribi 2e

marie Lisette Zogo

Cameroun : L’UE et la BEI approuvent un investissement dans le secteur ferroviaire

Franklin NIMPA

Leave a Comment