fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun : Les forces armées victimes d’attaques

Plus de dix soldats ont été tués et un poste de police a été attaqué hier dans différentes localités du sud-ouest du Cameroun, tandis que l’armée camerounaise achevait l’opération « Bui Clean ».

Cette opération, qui a débuté le 15 mai, visait à neutraliser les opérations des séparatistes dans la région.

La manœuvre a été menée par la 5e région militaire interarmées, composée de près de 300 soldats.

« Je leur ai dit que la mission devait se poursuivre dans la discipline, dans le respect des principes d’engagement et de conduite, et dans le respect des droits de l’homme, car la population reste et restera notre centre de gravité ».

Le général Nka Valère, commandant de la 5e région militaire

Quelques résidants de la région seraient également accusés de conspiration avec les rebelles. Selon les affirmations de l’armée, les résidents, les élites, les chefs et les chefs d’église ont embrassé l’idéologie séparatiste dans toutes les régions, ce qui rend difficile leur combat.

Néanmoins, les opinions sur la conduite de ces opérations militaires divergent parmi la population, qui estime que l’approche de l’armée a ses limites et devrait être la dernière option. Les raids militaires ont obligé les habitants à fuir vers les montagnes pour trouver refuge.

« Les opérations militaires dans nos villes et villages n’apporteront pas la paix à mon avis, parce que les gens souffrent maintenant. Et la plupart du temps, quand les gens voient les militaires, ils pensent que leur fils est mort, leur père est mort, leur fille est morte à cause des militaires, et ils ont très peur. Je ne pense donc pas que l’option militaire soit la meilleure ».

Un habitant de Bamenda

Il convient de trouver un autre moyen de résolution que l’utilisation des armes, estiment les habitants. Les kidnappings, les exactions, les extorsions et les assassinats sont la norme dans les grandes villes du Nord-Ouest, pour ne citer qu’elles. De plus, selon les analystes, ce sont les conséquences des raids militaires.

Cette opération, qui est la troisième du genre, a duré un mois entier. Quatre soldats ont été tués et plusieurs blessés.

Related posts

Éducation : Les résultats du GCE O/Level et A/Level sont enfin disponibles

Franklin NIMPA

Une alliance entre les séparatistes camerounais et le Peuple indigène du Biafra pour un échange d’armes et de personnel

Franklin NIMPA

Cameroun : une enquête est ouverte après le meurtre de neuf villageois par des soldats

Franklin NIMPA

Cameroun : Des ambazoniens intensifient leur action près de la frontière de Cross River

Franklin NIMPA

Boko Haram : Cinq morts dans une attaque terroriste menée dans un village camerounais

Franklin NIMPA

Cameroun : La sécurité dans la région anglophone inquiète les supporters de la CAN

Franklin NIMPA

Leave a Comment