fbpx
Kapt Media
Society World

Cameroun : les albinos appellent à plus d’attention et de considération

La Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, le 13 juin, a été observée au Cameroun, les albinos demandant au gouvernement et à la communauté davantage de soins et de protection.

Ceux qui vivent avec cette particularité génétique héréditaire qui réduit la pigmentation de la mélanine dans la peau, les cheveux et les yeux, affirment que la stigmatisation, la violence, la superstition et les meurtres ont considérablement diminué, mais que les abus n’ont pas été éliminés.

Cent soixante albinos et membres de leur famille se sont réunis au bureau de l’Association mondiale pour la défense et la solidarité des albinos à Yaoundé, la capitale du Cameroun, pour marquer la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme.

Parmi eux se trouve Ronald Essi, un albinos de 16 ans, qui a déclaré avoir été abandonné à cause de son état.

Il dit vouloir devenir officier de police pour défendre son pays, le Cameroun, et punir les civils qui violent les droits des albinos. Il a déclaré que sa mère l’a abandonné lorsqu’il avait deux ans. Il a ajouté que sa grand-mère a résisté à la pression de sa famille qui voulait le tuer. Il a dit qu’il vivait dans les rues depuis 2015, lorsque sa grand-mère est morte.

Il a ajouté qu’un prêtre était venu le sauver de la rue et l’avait envoyé dans une école à Yaoundé. Il fait partie des quelque 2 200 albinos qui, selon le gouvernement, vivent au Cameroun.

Cette année, le Cameroun a indiqué que les préjugés et la discrimination à l’égard des albinos dans l’emploi et la vie sociale avaient considérablement diminué. Le gouvernement a déclaré que la chasse aux albinos pour leurs parties du corps avait été éliminée dans de nombreuses communautés.

Les sorciers qui prétendent que les albinos apportent richesse et chance aux personnes qui ont accès à leurs parties du corps sont en train de disparaître. Dans de nombreuses communautés, les bébés albinos ne sont plus considérés comme des signes de malheur et sont enterrés vivants ou affamés jusqu’à leur mort.

Jean-Jacques Ndoudoumou, président fondateur de l’Association mondiale pour le plaidoyer et la solidarité des albinos, affirme que les albinos sont progressivement acceptés par les communautés.

Il a déclaré que l’association qu’il dirige est heureuse, car les gens acceptent de plus en plus les albinos comme des êtres humains normaux. Il a déclaré que de nombreux albinos ont obtenu des diplômes universitaires et utilisent les connaissances qu’ils ont acquises pour contribuer au développement du Cameroun. Il a ajouté que les plaintes relatives à la stigmatisation et à la violence à l’égard des albinos ont considérablement diminué et qu’il y a maintenant des mariages entre albinos et personnes sans cette condition.

M. Ndoudoumou a déclaré que son association avait demandé à tous ses membres de continuer à enseigner aux gens que les albinos sont des êtres humains normaux qui ont besoin d’une assistance spéciale.

La Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme est observée par les Nations unies le 13 juin de chaque année. Selon l’ONU, le thème de cette année, « La force au-delà de toute attente », met en lumière les réalisations des personnes atteintes d’albinisme dans le monde entier.

Related posts

Tennis – Indian Wells : Le sud-africain Lloyd Harris, crée la surprise dans ce tournoi

marie Lisette Zogo

Cameroun : Dion Ngute assiste à la pose de la première pierre de l’usine de production du ciment à Figuil

marie Lisette Zogo

Bitcoin : Un plongeon après qu’Elon Musk ait déclaré que Tesla n’accepterait plus la crypto-monnaie pour l’achat de véhicules

Franklin NIMPA

Lycée technique de Njombe-Penja : Un élève perd son bras gauche après une bagarre

marie Lisette Zogo

Cameroun : 105 villages à électrifier dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord

Franklin NIMPA

Leave a Comment