fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun : Dschang possède désormais sa propre station de traitement des déchets

En présence de l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guihlou, le ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam, a présidé le 22 juin 2021 la cérémonie d’inauguration d’une station de tri des déchets modulaire et semi-autonome (Val’Box).

Dotée d’une capacité de tri de 7 tonnes de déchets ménagers par jour, cette station de tri modulaire et semi-autonome (Val’Box), qui a été inaugurée le 22 juin dernier, représente un fleuron de la coopération décentralisée entre la France et le Cameroun. Depuis les années 2000, la ville de Dschang (région de l’Ouest) a en effet acquis une expertise indéniable dans ce domaine. Suite aux efforts consentis depuis lors, la ville a clairement identifié le besoin de se doter d’un outil lui permettant de trier efficacement ses déchets ménagers.

En somme, il est question d’extraire la composante organique en vue de la composter, et bien plus encore, de valoriser les matières recyclables et de réduire l’élimination des déchets en décharge. Dans cette optique, la commune de Dschang et la société française Ar-Val ont signé un contrat le 12 septembre 2019, pour la gestion, le traitement et la valorisation des déchets. Aux fins de la réalisation de ce projet, les deux parties ont obtenu le soutien financier du ministère français des Finances, via l’instrument  » FASEP – Innovation Verte « , destiné à financer le développement et la mise en œuvre d’un système modulaire (conteneurisé) de tri des déchets à Dschang, qui sera réalisé par la société Ar-Val.

Cette intervention comprenait une phase « étude » portant sur l’ensemble des études techniques nécessaires au projet et une phase « réalisation » portant sur la fabrication et la livraison des équipements, le montage de la ligne de tri ainsi que sa mise en service et la formation de l’opérateur municipal, l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED). La Val’Box, qui bénéficiera finalement d’un financement de 600 millions de FCFA, est innovante et a une capacité de traitement de 30.000 tonnes par an en deux équipes. Elle est équipée d’une ligne de tri semi-automatique.

La valorisation de Val’Box permet ainsi d’extraire la partie recyclable des déchets ménagers, qu’ils soient triés en amont ou non, et surtout de préparer la fraction organique, qui représente plus de 80% des déchets collectés à Dschang, à une valorisation par compostage. Ainsi, ce projet permet d’éviter une mise en décharge dangereuse sur le plan environnemental et sanitaire, tout en fournissant une grande quantité de compost aux agriculteurs de la région, une alternative à l’utilisation croissante d’engrais chimiques. Le Maire de Dschang, Jacquis Kemleu Tchabgou, voit là une opportunité à ne pas manquer pour promouvoir l’agriculture verte, tout en faisant de Dschang le centre national du recyclage des déchets au Cameroun.

De toute évidence, la commune de Dschang se positionne désormais comme un pionnier des initiatives de développement local. De ce fait, le ministre de la Décentralisation et du Développement s’est montré satisfait. « La commune de Dschang envoie un message clair à toutes les autres collectivités locales du Cameroun », a-t-il déclaré. Il a également exhorté l’exécutif de cette commune à faire de Dschang, « le porte-flambeau du développement local ».

Related posts

Faits divers : Arrestation d’un père de famille pour avoir drogué et violé ses cinq enfants

Franklin NIMPA

CAN 2021 : Des séparatistes affirment avoir tué un soldat camerounais dans une ville accueillant les équipes de la CAN

Franklin NIMPA

RDC : Execution de 13 personnes par l’ADF

marie Lisette Zogo

Société Générale étend son soutien à un projet de recyclage de plastique au Cameroun

Franklin NIMPA

Extrême-Nord : Des lendemains favorables pour le plan spécial de reconstruction

Franklin NIMPA

Lac Tchad : la crise sécuritaire s’aggrave avec la montée de la violence communautaire

Franklin NIMPA

Leave a Comment