fbpx
Kapt Media
Society

Cameroun : Des hommes armés enlèvent six hauts fonctionnaires

Selon les déclarations des autorités, des hommes armés auraient enlevé au moins six hauts fonctionnaires au Cameroun.

Les enlèvements ont eu lieu mardi dans la localité de Ndian, lieu d’origine du Premier ministre Joseph Dion Ngute, située dans la région anglophone du Sud-Ouest du pays.

Lawrence Forwang, le Préfet de Ndian, a confirmé les enlèvements qui ont eu lieu mardi par des ravisseurs qu’il a décrits comme des « terroristes sécessionnistes ». Il a indiqué que les terroristes exigent une rançon de plusieurs dizaines de millions de francs CFA.

On compte parmi les personnes enlevées les délégués divisionnaires du ministère de l’économie, de l’habitat et du développement urbain, de l’eau et des ressources énergétiques, des biens de l’État et du régime foncier, des petites et moyennes entreprises, ainsi que le chef divisionnaire des impôts de la localité de Ndian. L’une des personnes enlevées est une femme.

Responsables ayant fait l’objet d’un enlèvement

Le Préfet a déclaré que les fonctionnaires étaient en mission officielle pour délimiter des terrains pour un projet de centrale électrique dans la région. M. Forwang a déclaré avoir été en contact avec l’un des captifs.

Bien qu’il ait condamné cette action, le responsable administratif a déclaré au quotidien camerounais The Guardian Post que tout était fait pour que les fonctionnaires enlevés soient libérés.

Les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun sont aux prises avec un conflit séparatiste meurtrier qui dure depuis cinq ans.

Plus de 3 000 personnes ont été tuées et environ 700 000 ont été contraintes de fuir leurs foyers depuis que la crise s’est transformée en conflit armé en 2017.

En 2019, une pression internationale croissante s’est exercée en faveur d’un cessez-le-feu dans les régions que le gouvernement a déclarées économiquement sinistrées.

Restrictions en matière de visas

La semaine dernière, les États-Unis ont annoncé des restrictions de visas pour les personnes soupçonnées de nuire à la résolution pacifique du conflit armé, déclarant que Washington était profondément préoccupé par la violence continue dans les régions anglophones du pays d’Afrique centrale.

« Nous continuons à appeler le gouvernement camerounais et les groupes armés séparatistes à mettre fin à la violence et à s’engager dans un dialogue sans conditions préalables afin de résoudre pacifiquement la crise », a déclaré le secrétaire d’État américain.

Antony Blinken

Il a ajouté que les États-Unis soutiennent le peuple camerounais et restent engagés à travailler ensemble pour faire progresser la démocratie et la prospérité mutuelle des deux pays.

« Nous condamnons ceux qui sapent la paix en s’engageant dans la violence ou en y incitant, en commettant des violations et des abus des droits de l’homme et en menaçant les défenseurs de la paix ou les travailleurs humanitaires ».

Antony Blinken

Related posts

Cameroun : Attaque organisée par des séparatistes anglophones dans la région de l’Ouest du pays

Franklin NIMPA

Inde: une femme et sa fille de 6 ans victimes de viol collectif 

Armense Nya

Des revendications pacifiques à la guerre : Histoire de la montée du conflit anglophone au Cameroun

Franklin NIMPA

Cameroun : Procès fictif pour le massacre de l’école de Kumba

Franklin NIMPA

Cameroun : Les membres de la famille présidentielle enterrent leurs proches

Franklin NIMPA

Leave a Comment