fbpx
Kapt Media
Africa Society

Cameroun : Arrestation d’un homme en possession d’un bébé chimpanzé à Nanga-Eboko

Le trafiquant de faune a été appréhendé au cours d’une opération menée par les agents de la Délégation départementale des forêts et de la faune du département de la Haute Sanaga, et ce, avec la collaboration technique de LAGA, une organisation chargée de la répression de la faune. Le présumé trafiquant a été arrêté sur les berges de la rivière Sanaga, à environ 6 km de la ville de Nanga-Eboko, avec un bébé chimpanzé dans une minuscule boîte en carton.

Alors qu’il tentait de faire entrer clandestinement l’animal à Nanga-Eboko pour le vendre il a été arrêté. On l’a ensuite emmené au bureau des forêts et de la faune sauvage pour l’interroger. Le suspect a tenté de s’échapper, mais il a été rapidement capturé et conduit à la brigade de gendarmerie de Nanga-Eboko. Selon les enquêtes menées, le suspect a déjà été arrêté pour le même type d’activité illégale liée à la faune. Il s’est procuré le bébé chimpanzé dans une zone communément appelée « Ndondzoua », qui est considérée comme un foyer pour toutes sortes de viande de brousse fournie aux restaurants de Yaoundé. Il semblerait que la maman du bébé chimpanzé ait été abattue pour alimenter le commerce florissant de la viande de brousse dans la région.

En vertu de la loi sur la faune de 1994, le chimpanzé est entièrement protégé. Il est classé comme une espèce en danger sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN. Alors qu’ils étaient près de 2 millions au début du XXe siècle, ils ne sont plus que 500 000 aujourd’hui. Le problème est le même partout où le chimpanzé est présent. Par exemple, il y a moins de 6 000 chimpanzés à l’état sauvage dans la zone frontalière entre le Nigeria et le Cameroun.

En Afrique centrale, l’animal est chassé et utilisé pour des rituels mystiques et traditionnels, ainsi que pour sa viande. Si les grands chimpanzés sont tués pour leur viande, les jeunes sont capturés vivants et vendus comme animaux de compagnie. De nombreux défenseurs de l’environnement estiment que le commerce d’animaux sauvages, notamment de chimpanzés, menace non seulement l’espèce, mais aussi la biodiversité, d’où l’importance de la conservation.

Related posts

Cameroun : Le système éducatif pris en otage par les militaires et les séparatistes

Franklin NIMPA

Ambazonie : « Nous n’avons aucune similitude avec le mouvement IPOB de Nnamdi Kanu »

Franklin NIMPA

Humanitaire : Clinton Njié sort son chéquier pour faire un don dans le Sud-Ouest

marie Lisette Zogo

Ghana : Le e-cedi, de plus en plus concret

marie Lisette Zogo

Twitter : Bientôt la levée des sanctions au Nigeria

marie Lisette Zogo

Leave a Comment