fbpx
Kapt Media
Economy

Banque mondiale : 200 millions de dollars pour renforcer les services d’irrigation dans la vallée du fleuve Logone

Le développement de la vallée du Logone joue un rôle important dans la résilience des communautés, des moyens de subsistance et des écosystèmes vulnérables

La Banque mondiale a approuvé le 30 novembre 2021 un crédit de l’Association internationale de développement (IDA) d’un montant de 200 millions de dollars pour soutenir la production agricole du Cameroun dans la vallée du Logone, située dans la région de l’Extrême-Nord et faisant partie du bassin du lac Tchad.

Le projet Valorisation des Investissements dans la Vallée du Logone (VIVA Logone), vise spécifiquement à (i) soutenir la sécurité hydrique régionale et la gouvernance des ressources en eau, principalement par la réhabilitation des infrastructures d’irrigation et de drainage et le soutien aux associations d’usagers de l’eau, (ii) promouvoir la production agricole et agroalimentaire, et (iii) mettre en œuvre un plan de transformation de la SEMRY (Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua) et renforcer les services publics.

Le projet profitera à différents groupes de pauvres : les agriculteurs pauvres, en particulier les femmes, en améliorant leur capacité à accroître la productivité de l’irrigation et à doubler probablement l’intensité des cultures ; et par des investissements dans les infrastructures et un soutien à l’intensification de la production, à l’amélioration de l’irrigation et du drainage. En outre, l’amélioration de la gestion des inondations, y compris le système d’alerte précoce à 300 km, profiterait aux habitants de la vallée du Logone, tant au Cameroun qu’au Tchad.

Une série de facteurs, allant de la fragilité écologique à l’insécurité liée à la violence, ont contraint le secteur agricole du Cameroun à une faible productivité et à une agriculture de subsistance à faible production, en particulier dans l’Extrême-Nord. L’irrigation est fondamentale pour assurer la sécurité alimentaire et contribuer à réduire les risques de conflits dans cette zone agroécologique soudano-sahélienne qui est la plus fragile écologiquement et la plus vulnérable aux chocs climatiques. Le développement de la vallée du Logone joue un rôle important dans la résilience des communautés vulnérables, des moyens de subsistance et des écosystèmes, y compris leur capacité à mieux faire face et à s’adapter à l’impact des chocs climatiques », a déclaré Abdoulaye Seck, directeur pays de la Banque mondiale pour le Cameroun.

Le projet aura trois composantes principales : la première améliorera l’infrastructure et la gestion de l’eau ; la deuxième encouragera la production et soutiendra les services agricoles et la troisième soutiendra le développement du secteur et la mise en œuvre du projet.

Related posts

Yaoundé : la construction d’un complexe hôtelier ultramoderne dans trois ans

Franklin NIMPA

Coopération bilatérale entre la compagnie aérienne nigériane et la ville de Douala

Franklin NIMPA

Tchad : Directeur National de la BEAC démis de ses fonctions

Franklin NIMPA

Contrebande transfrontalière : Le trafic de bois au Cameroun va à l’encontre de la croissance économique

Franklin NIMPA

Bitcoin : Un plongeon après qu’Elon Musk ait déclaré que Tesla n’accepterait plus la crypto-monnaie pour l’achat de véhicules

Franklin NIMPA

Leave a Comment