fbpx
Kapt Media
World

Arabie saoudite : le nombre de pèlerins sera limité à 60 000 en raison des restrictions liées au coronavirus

L’Arabie saoudite a annoncé que le pèlerinage de l’hajj de cette année serait limité à 60 000 personnes au maximum, toutes originaires du royaume, en raison de la pandémie de coronavirus.

L’année dernière, le royaume avait organisé un pèlerinage très réduit en raison du virus, mais avait tout de même autorisé certains fidèles à prendre part à la cérémonie annuelle.

Un communiqué de l’agence de presse saoudienne cite le ministère de l’Hajj et de l’Umrah du royaume qui a fait cette annonce. Il a précisé que l’événement de cette année, qui débutera à la mi-juillet, sera limité aux personnes âgées de 18 à 65 ans qui ont été vaccinées.

« Le royaume d’Arabie saoudite, qui a l’honneur d’accueillir des pèlerins chaque année, confirme que cet arrangement découle de son souci constant de la santé, de la sûreté et de la sécurité des pèlerins ainsi que de la sécurité de leur pays ».

Précise le communiqué

L’année dernière, pas plus de 1 000 personnes résidant déjà en Arabie saoudite ont été sélectionnées pour participer au hajj. Les deux tiers étaient des résidents étrangers parmi les 160 nationalités qui auraient normalement dû être représentées, et un tiers étaient des membres du personnel de sécurité et du personnel médical saoudiens.

Chaque année, jusqu’à deux millions de musulmans accomplissent le hajj, un pèlerinage physiquement exigeant et souvent coûteux qui attire des fidèles du monde entier.

Le hajj, que tous les musulmans valides doivent accomplir une fois dans leur vie, est considéré comme une occasion d’effacer les péchés du passé et de favoriser l’humilité et l’unité entre les musulmans.

La famille régnante Al Saoud du royaume joue sa légitimité dans cette nation riche en pétrole en supervisant et en protégeant les sites du hajj, et veiller à ce que l’événement ait lieu est une priorité pour elle.

Les épidémies ont toujours été un sujet de préoccupation autour de l’hajj. Le choléra a tué environ 20 000 personnes en 1821, puis 15 000 autres en 1865 avant de se propager dans le monde entier.

Plus récemment, l’Arabie saoudite a été confrontée au danger d’un autre coronavirus, celui qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, ou Mers. Le royaume a renforcé les mesures de santé publique pendant le hajj en 2012 et 2013, exhortant les malades et les personnes âgées à ne pas y participer.

Ces dernières années, les responsables saoudiens ont également interdit les pèlerins en provenance de pays touchés par le virus Ebola.

L’Arabie saoudite – où vivent plus de 30 millions de personnes – a fermé ses frontières pendant des mois pour tenter d’enrayer la propagation du coronavirus.

Depuis le début de la pandémie, le royaume a signalé plus de 462 000 cas de virus et 7 500 décès. Il a administré 15,4 millions de doses de vaccins contre le coronavirus, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Related posts

JO 2020 : Simone Biles ne participera pas au concours général des Jeux

marie Lisette Zogo

Bill Cosby libéré de prison

marie Lisette Zogo

Etats-Unis : Eric Adams, ancien policier élu maire de New York

marie Lisette Zogo

Football : Serge Aurier signe à Villareal

marie Lisette Zogo

Nécrologie : Décès de Bernard Tapie à l’âge de 78 ans

marie Lisette Zogo

Leave a Comment