fbpx
Kapt Media
Africa Diaspora

Afrique : Un Camerounais inculpé pour avoir obtenu 3,5 millions de shillings dans une arnaque de faux or

Un Camerounais accusé d’avoir obtenu 3,5 millions de shillings kenyans dans une affaire de faux or a été inculpé mercredi devant un tribunal de Kibera, où il a nié les faits. Victor Shum Elad, alias Victor Malomba Junior, a été inculpé devant le premier magistrat principal de Kibera, Derrick Kuto.

Il a été accusé d’avoir obtenu ladite somme de Tom Mugo Okumu en prétendant faussement qu’il était en mesure de l’aider à acheter 15 kilogrammes d’or, sachant qu’il mentait.

Selon l’acte d’accusation, l’accusé a commis l’infraction à diverses dates entre le 26 octobre 2018 et le 11 novembre 2018, dans le secteur de Kileleshwa, dans le sous-comté de Kilimani, dans le comté de Nairobi.

Par l’intermédiaire de son avocat, l’accusé a demandé à la cour de le libérer avec une caution clémente, car il ne présente pas de risque de fuite.

L’avocat a également informé la cour que l’accusé était prêt à conclure un accord à l’amiable avec le plaignant.

« Mon client ne risque pas de s’enfuir, je demande instamment à l’honorable tribunal de le libérer moyennant une caution clémente », a-t-il déclaré à la cour.

L’avocat de la plaignante a cependant déclaré que l’accusé risquait de s’enfuir.

Selon le rapport fait au poste de police de Kilimani et saisi par les détectives, l’accusé aurait attiré le plaignant en lui faisant croire qu’il était en mesure de l’aider à acheter 15 kilogrammes d’or et à les expédier à Dubaï.

Les deux ont conclu un accord et il a obtenu de lui ladite somme d’argent.

Le magistrat avait auparavant placé l’accusé en détention au poste de police de Kilimani où il a passé son week-end, le tribunal attendant le rapport de probation avant de statuer sur la caution.

Ceci après que l’avocat du plaignant ait demandé à la cour de ne pas le libérer et ait demandé qu’un rapport de probation soit déposé à la cour, ce qui a été fait mercredi.

Le juge Kuto a décidé qu’il n’y avait pas de raison valable de lui refuser une caution. Il l’a libéré avec une caution en espèces de 200.000 shillings et une caution alternative de 500.000 shillings.

Le tribunal a également ordonné que l’affaire soit mentionnée après deux semaines afin que l’accusé puisse recevoir des déclarations de témoins et d’autres preuves documentaires.

Il a également ordonné que le passeport de l’accusé soit déposé au tribunal.

,fraude de l’or,

,que faire lorsqu’on est victime de fraude,

,prix de l’or au burkina faso,

,list of gold mines in burkina faso,

,togo,

,mines au burkina faso,

,prix de lor au burkina faso,

,list of gold mines in burkina faso,

,togo,

,mines au burkina faso,

,victor shum elad biographie,

,victor shum elad,

Related posts

Nigeria : Le président Buhari reporte son congé à Londres

marie Lisette Zogo

Approvisionnement en sang en Afrique sub-saharienne pour mieux traiter les hémorragies maternelles

Franklin NIMPA

Mali : Quinze soldats tués dans le centre du pays

Franklin NIMPA

Tchad : Les origines de la situation difficile du football Tchadien

Franklin NIMPA

Cameroun : Vingt terroristes Boko Haram tués par les forces armées

Franklin NIMPA

CAN RWANDA 2021: le Cameroun termine à la deuxième place

Armense Nya

Leave a Comment