fbpx
Kapt Media
Health

Afrique : Mise en place d’un système de vaccination rapide pour 400 millions de personnes par la Banque mondiale et l’UA

Pour un accès plus rapide et équitable aux vaccins, la collaboration entre les pays et les partenaires est indispensable.

La Banque mondiale et les ministres africains des finances se sont réunis le 21 juin 2021 pour accélérer l’achat de vaccins pour la Covid sur le continent et éviter une troisième vague d’épidémies. À cette occasion, la Banque mondiale et l’Union africaine (UA) ont annoncé qu’elles s’associaient pour soutenir l’équipe spéciale d’achat de vaccins en Afrique (AVATT) avec des ressources qui permettront aux pays d’acheter et de déployer des vaccins au profit de 400 millions de personnes, en vue de l’objectif de l’UA de vacciner 60 % de la population du continent d’ici à 2022. Cet effort régional exceptionnel viendra compléter le mécanisme COVAX et intervient à un moment où l’Afrique connaît une augmentation des cas de Covid-19. Le financement de la Banque mondiale facilitera l’achat et le déploiement des doses obtenues par le biais de l’AVATT.

De son côté, la Banque mondiale a mis à disposition un financement de 12 milliards de dollars pour aider les pays à acheter et distribuer des vaccins et à préparer des campagnes de vaccination. L’institution financière a déjà approuvé des opérations visant à soutenir les efforts de vaccination dans 36 pays. D’ici à la fin du mois de juin, elle prévoit de porter ce nombre à 50 pays, dont les deux tiers se trouvent en Afrique. La Banque mondiale travaille en étroite collaboration avec des institutions régionales telles que les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) et la Commission de l’Union africaine, afin d’améliorer la collaboration transfrontalière en matière de surveillance, de préparation et de réponse d’urgence aux épidémies.

A travers les projets de vaccination financés par la Banque mondiale, les pays peuvent se procurer des vaccins par le biais du mécanisme COVAX, d’initiatives régionales et d’achats bilatéraux auprès des fabricants. À ce titre, la Banque a travaillé en étroite collaboration avec l’AVATT pour faire en sorte que les pays d’Afrique puissent également utiliser ses financements dans le cadre de cette initiative.

Cette initiative conjointe de la Commission de l’UA, d’Africa CDC, d’Afreximbank, des envoyés spéciaux de l’UA pour le Covid-19 et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (UNECA) vise à garantir que le continent dispose d’un accès suffisant et rapide aux vaccins Covid-19. Elle a déjà négocié avec succès la livraison de 220 millions de doses du vaccin Janssen de Johnson & Johnson, avec la possibilité de commander 180 millions de doses supplémentaires en fonction de la demande. L’AVATT travaille en étroite collaboration avec les ministres des finances africains afin d’atteindre une immunité collective permettant la réouverture complète des économies du continent.

De surcroît, la Société financière internationale (SFI), le bras du secteur privé du Groupe de la Banque mondiale, dirige un consortium visant à soutenir la production régionale de vaccins en Afrique. Des projets d’investissement en Afrique du Sud, au Sénégal et au Rwanda sont à un stade avancé de préparation.

Related posts

Probable empoisonnement de Roman Abramovich

marie Lisette Zogo

Santé : Des Médecins font face à la COVID-19 et traitent des patients dans l’ouest du Cameroun

Franklin NIMPA

Traitement du pied bot : Un protocole d’accord signé entre le Minsanté et la CBC

marie Lisette Zogo

Nourane Foster hospitalisée

marie Lisette Zogo

MSF se retire de la région anglophone du Cameroun après la suspension du gouvernement

Franklin NIMPA

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa positif au COVID-19

marie Lisette Zogo

Leave a Comment