fbpx
Kapt Media
Africa

Afrique : La nouvelle Miss Nigeria est en passe d’être arrêtée par la police

Shatu Garko, la nouvelle Miss Nigeria et ses parents pourraient être arrêtés par la police Hisbah de l’État de Kano, qui a déclaré que la participation à un concours de beauté était interdite par l’islam.

Garko, une jeune femme de 18 ans de l’État de Kano, est récemment devenue la 44e Miss Nigeria, la première femme musulmane portant un hijab à remporter le concours de beauté.

Bien que Garko ait participé au concours en portant son hijab, la police Hisbah de l’État de Kano a déclaré le concours Miss Nigeria « illégal et contraire » aux croyances islamiques.

La police Hisbah est une agence créée pour faire respecter la charia dans les États du nord du Nigeria.

Le commandant de la Hisbah de l’État de Kano, Haruna Ibn Sina, s’adressant à la BBC Hausa, a cité des passages du Coran selon lesquels la beauté d’une femme ne doit être vue que par son mari, ses parents et ses enfants.

Selon M. Sina, la beauté d’une femme dans l’islam ne doit être vue que par les membres du public « sauf si elle est évidente ».

« C’est maganarar haram de parler du concours de beauté… parce que, tout d’abord, le caractère sacré de l’islam y est violé. Non, qu’il faut leur apprendre à ne pas avoir honte », a déclaré M. Sina.

M. Sina

Même lorsque la beauté d’une femme est évidente, Sina a déclaré que la femme a la responsabilité de se couvrir avec des voiles.

« Elles doivent alors se couvrir de leurs voiles et ne pas dévoiler leurs parties intimes, sauf pour leurs maris, leurs parents ou leurs enfants », a déclaré Sina. « Cela indique qu’il est nuisible pour une fille en tant que croyante de faire une telle [compétition] ».

M. Sina

Sina a déclaré que la police de Hisbah avait confirmé que les parents de Garko vivent à Kano et qu’ils seraient bientôt placés en détention et interrogés pour le rôle de leur fille dans le concours de beauté.

Il n’a cependant pas précisé quand Garko et ses parents seront interrogés pour ce qu’il considère comme une violation des dispositions islamiques.

La police hisbah n’a pas hésité à appliquer ce qu’elle appelle les dispositions islamiques à la population du nord du Nigeria, qu’il s’agisse de l’élite ou des masses.

En août 2021, la police islamique a interdit le partage des photos de pré-mariage de la fille de l’émir de Kano, Zahrah Bayero, qui a épousé Yusuf Bihari, fils du président nigérian Muhammadu Buhari, affirmant que c’était un péché.

Actuellement, la police de Hisbah a interdit aux créateurs de mode, aux supermarchés et aux propriétaires de magasins d’utiliser des mannequins pour exposer des vêtements dans l’État de Kano.

Sina a déclaré que cela « viole les dispositions islamiques, c’est aussi responsable de pensées immorales chez certains membres du public, tout cela est contraire à l’islam. »

Related posts

Éthiopie : Le bilan tombe déjà à Togoga

marie Lisette Zogo

Insolite : Un Gabonais épouse 4 femmes le même jour

marie Lisette Zogo

CEMAC : Redynamisation des économies – Une stratégie commune élaborée par les chefs d’État

Franklin NIMPA

Afrique du Sud : Les avocats de Jacob Zuma vont contester la peine de 15 mois d’emprisonnement

Franklin NIMPA

FOOTBALL: Ondoa écarté de la présélection pour le mondial 2022

Armense Nya

L’UA suspend le Soudan jusqu’à la remise des clés de la transition à une autorité civil

marie Lisette Zogo

Leave a Comment